L’OMS appelle à effectuer "un test pour chaque cas suspect" — Coronavirus

CORONAVIRUS L'OMS RÉCLAME DES PRATIQUES DE DÉPISTAGES ACCENTUÉES

CORONAVIRUS L'OMS RÉCLAME DES PRATIQUES DE DÉPISTAGES ACCENTUÉES

Face à la " crise sanitaire mondiale majeure de notre époque", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à effectuer "un test pour chaque cas suspect" de coronavirus, a annoncé, lundi 16 mars à Genève, l'OMS. Nous avons un message simple à tous les pays: testez, testez, testez les gens! "Des crises comme Covid-19 ont tendance à faire ressortir le meilleur et le pire de l'humanité". "Au cours de la semaine écoulée, nous avons assisté à une augmentation rapide des cas de virus Covid-19", a ajouté le chef de l'OMS. Mais à elles seules, elles ne suffisent pas à éteindre cette pandémie, poursuit l'OMS.

Selon un décompte publié dimanche soir par l'agence nationale de santé publique, Santé Publique France, le bilan de l'épidémie a grimpé dimanche à 127 morts et 5423 cas confirmés, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en 24 heures.

Il a par ailleurs assuré que des personnes infectées peuvent continuer à être contagieuses après avoir cessé de se sentir malades et a recommandé que " les mesures d'isolation continuent à être observées au moins deux semaines après la disparition des symptômes ".

Par ailleurs sur le profil des personnes à risque, l'OMS veut aller au-delà des certaines tendances.

Et face à la saturation des hôpitaux, l'OMS estime que les pays devraient donner "la priorité aux patients âgés et à ceux qui souffrent de maladies sous-jacentes ". Les pays n'en font pas suffisamment pour retracer et tester chaque cas potentiel de contamination au Covid-19, se focalisant davantage sur des mesures pour créer une distance sociale entre les citoyens, a critiqué lundi le chef de l'Organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Bien que nous devions être physiquement séparés les uns des autres pendant un certain temps, nous pouvons nous rassembler comme jamais auparavant", a-t-il dit, relevant que dans ce combat contre le virus, "nous sommes tous dans le même bateau ".

Dernières nouvelles