L'effort de guerre, à la française — Coronavirus] Ricard

Une usine de Pernod Ricard à Vendeville le 31 janvier 2013

Une usine de Pernod Ricard à Vendeville le 31 janvier 2013

Tereos, deuxième sucrier mondial avec sa marque Beghin Say et un des leaders de la production d'alcool, " engage cinq de ses usines dans la fabrication de gel hydroalcoolique ", a annoncé le groupe dans un communiqué.

Elles "disposent du savoir-faire nécessaire à la fabrication d'alcool pharmaceutique et de capacités importantes qui font de Tereos le premier producteur d'alcool en France", souligne le groupe qui entend apporter ainsi "sa contribution à la solidarité nationale".

Tous ces produits seront mis à disposition dans les Agences régionales de santé (ARS) et certains hôpitaux proches des centres de production.

Le gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains face à l'épidémie de coronavirus est difficile à trouver en pharmacie. Toujours selon le journal, les flacons seront ensuite redistribués aux associations qui sont en lien avec le secteur de la santé. Afin de permettre les laboratoires à en produire, Ricard a annoncé qu'il allait faire don de 70 000 litres d'alcool pur, selon La Provence.

La fameuse société Pernod Ricard, qui produit le pastis éponyme, va mettre à disposition ses stocks d'alcool pur permettre la production de gel hydroalcoolique.

Dans le reste du monde, d'autres sociétés du numéro 2 mondial des vins et spiritueux ont entamé des démarches similaires, en Suède (Absolut Vodka), en Irlande (Irish Distillers), en Espagne (Pernod Ricard Spain) ou aux Etats-Unis (diverses distilleries), notamment.

" Les entreprises doivent se mobiliser pour garantir la sécurité de leurs salariés mais aussi pour contribuer aux efforts collectifs en fonction de leurs capacités." estime Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard, auprès de l'AFP.

Dernières nouvelles