Pas de nouvelle contamination locale en Chine, une première — Coronavirus

Des routes sont restées désertes pendant un peu plus d'un mois à Wuhan

Des routes sont restées désertes pendant un peu plus d'un mois à Wuhan

Aucune nouvelle infection du nouveau coronavirus n'a été signalée mercredi à Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, marquant une première notable dans la bataille de plusieurs mois de la ville contre l'ennemi microscopique, a rapporté Chinese News Agence. Ce nombre de personnes contaminées en provenance de l'étranger constitue même un record journalier.

À Pékin, elles sont placées dans la plupart des cas dans des hôtels.

Les nouveaux cas importés ont été recensés à Pékin (21), dans la province méridionale du Guangdong (9), à Shanghai (2) et dans les provinces du Heilongjiang (1 cas) et du Zhejiang (1 cas).

La Commission de la santé de la province du Hubei, dont Wuhan est la capitale, a déclaré que le nombre de morts du virus avait augmenté de huit dans la province, mais le nombre total de cas confirmés de la nouvelle maladie à coronavirus, COVID-19, à Wuhan et Hubei est resté à 50 005 et 67 800 mercredi. Il s'agit le plus souvent de Chinois rentrant de pays particulièrement touchés par le Covid-19.

Ainsi, pour éviter que les personnes venant de l'étranger ne relancent une épidémie dans son territoire, la Chine a imposé une quarantaine à toute personne arrivant dans le pays. "Une seule étincelle peut provoquer un feu de praire", a écrit le journal officiel Chine Daily dans un éditorial publié jeudi.

Ces derniers jours, la Chine a centré ses mesures de lutte contre l'épidémie sur le contrôle des voyageurs arrivant de l'étranger.

Une zone spécialement dédiée aux vols internationaux a été mise en place la semaine dernière à l'aéroport international de Pékin afin que tous les nouveaux arrivants passent des contrôles sanitaires.

Par rapport à la mi-février, lorsque les nouvelles contaminations se comptaient chaque jour par milliers, la contagion a été pratiquement stoppée dans le pays où elle avait commencé. Mais la Chine, qui avait tardé à réagir lors de l'apparition du virus à la fin de l'an dernier, souhaite également agir en amont, en aidant les pays les plus touchés à éviter une envolée des contaminations.

Wuhan se trouve en confinement depuis le 23 janvier, dans le cadre de mesures drastiques destinées à endiguer la propagation de l'épidémie. La Chine a recensé au total 80 928 cas, dont 70 420 sont guéris (soit 87 %).

Dernières nouvelles