Propagez l'info, pas le virus

COVID-19: les personnes de 70 ans et plus doivent rester à la maison

François Legault

M. Arruda a laissé entendre que le nombre de cas bondira demain selon les hypothèses du gouvernement, ce qui ne veut pas dire "qu'on a perdu la bataille".

"La priorité à court terme est d'augmenter le nombre de tests par jour, indique le premier ministre François Legault".

C'est là qu'il a demandé l'aide de leaders, youtoubeurs ou influenceurs des jeunes, artistes ou sportifs, pour convaincre les adolescents, sur les médias sociaux ou autrement, de prendre au sérieux la pandémie et renoncer à organiser ou à participer à tout rassemblement.

Vers 21h15, devant plus de 11 000 abonnés, M. Arruda s'est entretenu avec Mathieu Dufour via le compte Instagram officiel de François Legault. Il s'agit d'une personne âgée de Lanaudière qui habitait dans un centre pour aînés et avait des conditions pré-existantes. D'éviter les déplacements, à moins que ce soit nécessaire. Malgré l'annonce d'un premier décès et une importante hausse des infections à prévoir, les Québécois ne doivent pas baisser les bras.

Le gouvernement n'en est cependant pas encore rendu à imposer des amendes aux délinquants. "Continuez les messages", a exprimé le premier ministre lors de sa rencontre quotidienne. "Vous allez avoir cela sur votre conscience toute votre vie".

L'augmentation de la cadence des tests - 200 par jours jeudi dernier, près de 5000 par jour dès vendredi - pourra permettre d'avoir un meilleur portrait de la situation. "Il y a 22 cliniques qui ont été mises en place, et neuf à venir pour un total de 31 cliniques de dépistage". "Le réseau de la santé est très prêt", a soutenu François Legault.

Pendant ce temps, pour donner l'exemple et éviter les rassemblements, l'Assemblée nationale a fermé ses portes jusqu'au 21 avril, après avoir débloqué 2,7 milliards $ de fonds pour parer au plus pressé et adopter en vitesse quelques projets de loi.

La propagation de la COVID-19 a forcé les parlementaires à accélérer le processus d'adoption de deux projets de loi accordant plus de pouvoirs aux super-infirmières et aux pharmaciens, déchargeant ainsi les médecins.

Dernières nouvelles