L'Europe prône la sobriété numérique — Confinement

Netflix Amazon

Netflix Amazon

Le PDG de Netflix répond ainsi à une demande formulée mercredi par le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton lors de leur rencontre à Bruxelles.

Ensemble, ils ont tenté de trouver des solutions afin de pallier "la pression d'internet".

" A la suite des discussions entre Thierry Breton et (le directeur général) Reed Hastings, et vu les défis extraordinaires posés par le coronavirus, Netflix a décidé de réduire le débit de tous nos streams en Europe pour 30 jours". En cette période de confinement, énormément de salariés pratiquent le télétravail.

Dans le compte-rendu de la conversation entre le patron de Netflix et le commissaire européen, on apprend que Bruxelles souhaite une meilleure coopération des plateformes de streaming avec les opérateurs, de nouvelles mesures de la part des fournisseurs d'accès à Internet et un "usage responsable des activités de loisirs" de la part des internautes afin de réduire l'engorgement.

Le court message est accolé au hashtag #SwitchToStandard, dénotant non une directive, mais malgré tout un conseil à suivre.

"Plates-formes de streaming, opérateurs de télécommunications et utilisateurs, nous avons tous la responsabilité commune de prendre des mesures pour assurer le bon fonctionnement d'Internet pendant la lutte contre la propagation du virus " a déclaré Thierry Breton. Et ce, afin de faciliter le télétravail et l'éducation en ligne. L'objectif? Pousser la plateforme de vidéo à la demande à limiter sa qualité en définition standard la journée afin de limiter la bande passante de Netflix sur le réseau Internet.

C'est la raison pour laquelle le commissaire européen a soumis l'idée de passer à la définition standard "lorsque la HD n'est pas nécessaire". Selon Netflix, visionner un film en mode standard consomme trois fois moins de données qu'en HD. Ce, notamment, grâce à l'utilisation du Wi-Fi mais également en choisissant une résolution plus faible pour les contenus.

Dernières nouvelles