Coronavirus: l'Italie dépasse 4.000 morts, des Etats américains en confinement

Coronavirus: l'Europe est le continent le plus touché avec 3 405 morts en Italie 767 en Espagne et 372 en France

L'Italie dépasse la Chine en nombre de morts du coronavirus

Dans le pays, ce sont près de 6 000 cas supplémentaires qui ont été détectés, là encore un chiffre jamais atteint jusqu'à présent.

En Martinique, en Guadeloupe ou à La Réunion, où les plages font partie du quotidien, beaucoup ont fait fi des consignes de confinement pour lutter contre le coronavirus, obligeant les autorités à prendre jeudi et vendredi des arrêtés d'interdiction.

Le nombre de cas de contaminations s'établit désormais dans le pays à 47 021, contre 41 035 la veille, soit une augmentation de 14,6 %.

Plus de 800 millions de personnes dans le monde sont actuellement appelées à rester chez elles dans plus de 30 pays, que ce soit dans le cadre de confinements obligatoires, de recommandations ou de couvre-feu, selon un décompte réalisé par l'AFP.

Les pays les plus touchés après l'Italie et la Chine (3.248 décès) sont l'Iran avec 1.556 morts pour 20.610, l'Espagne avec 1.002 morts (19.980 cas), la France avec 450 morts (12.612 cas).

Les décisions de confinement qui se multiplient sont difficiles à appliquer dans des endroits très vulnérables comme dans les immenses bidonvilles asiatiques.

Comme on pouvait s'y attendre, le nombre de personnes hospitalisées en Belgique a désormais passé le cap des 1.000 personnes, selon les derniers chiffres du SPF Santé Publique. "Vous n'êtes pas invincibles", a lancé le chef de l'agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Les autorités italiennes considèrent que 5129 personnes sont guéries.

Rome envisage d'adopter rapidement de nouvelles mesures plus restrictives, notamment sur les activités de plein air, afin de dissuader encore davantage la population de sortir.

En Europe, l'Union Européenne a annoncé vendredi une suspension des règles de discipline budgétaire.

Les Bourses étaient toutefois en hausse, ce vendredi, rompant avec un début de semaine cauchemardesque, les investisseurs misant sur l'effet des plans de relance annoncés.

Dernières nouvelles