Le coronavirus n’a pas été créé par l’Institut Pasteur — Gare à l’intox

Le nouveau coronavirus peut survivre pendant plusieurs heures en dehors du corps humain sur des surfaces diverses ou même dans l'air d'après une étude publiée mardi

Non, ne croyez pas ces fake news qui se propagent sur les réseaux sociaux: le coronavirus n'a pas été «créé» dans des laboratoires en 2003!

Après qu'une vidéo dans laquelle il est suggéré que l'Institut Pasteur aurait créé le virus répondant au nom de SARS-Cov 2, lui-même à l'origine du Covid-19, a émergé le 17 mars sur Internet, le centre de recherche a été obligé de démentir cette information le 18 mars dans un communiqué officiel.

" Une épidémie atypique nommée syndrome respiratoire aiguë, SRAS en français, s'est propagée dans différents pays Vietnam, Hong-Kong, Thaïlande, Singapour, Canada..." On nous parle de 2002.

" En 2004, l'Institut Pasteur a déposé un brevet qui ne concernait pas l'invention d'un virus, mais le dépôt de séquences qui correspondait au coronavirus n° 1, cousin du coronavirus 2, qui circule actuellement", poursuit le Pr. Schwartz. Plus précisément, résume France 3 Occitanie, la maladie aurait été inventée - puis brevetée! - par l'Institut Pasteur.

"Il y a sept coronavirus qui affectent l'homme, explique Olivier Schwartz". Dans la vidéo, un homme pose la question "Nous dit-on la vérité?" et affirme que le coronavirus de 2019 est en réalité bien plus ancien.

Mis en ligne par un internaute du nom de "Cat Antonio" - qui relaie depuis plusieurs mois de nombreux contenus favorables au mouvement des gilets jaunes -, la vidéo met notamment en cause l'institut Pasteur, fondation à but non-lucratif au service de la recherche médicale en France. "Les individus soutenaient ainsi que le coronavirus était " un virus breveté américain qui arrive à expiration le 23 janvier 2020", soutenant que l'épidémie avait été " lancée " par les États-Unis " pour vendre leurs vaccins avant expiration ". Or, comme l'ont expliqué nos confrères du Monde, il s'agissait là aussi du SARS-CoV de 2002-2003, " qui n'a donc rien à avoir avec le coronavirus en cause dans l'épidémie actuelle ". Si on trouve bien une liste d'inventeurs sur le brevet, juridiquement, le terme n'a pas le même sens.

Autre incohérence soulevée par Olivier Schwartz: "sur un brevet, il y a des inventeurs, c'est un terme technique, ça ne veut pas dire qu'ils ont inventé un nouveau virus".

Explications: L'Institut Pasteur a pour mission de travailler sur tous les virus émergents.

Face à la viralité de la vidéo, l'Institut Pasteur a dû publier, ce mercredi 18 mars, un communiqué pour alerter sur le caractère trompeur de la séquence. "Le brevet déposé par des scientifiques en 2003 vise non pas à protéger une invention, mais à faire valoir le fait qu'ils sont les premiers à avoir réussi à isoler ce virus en laboratoire ".

Lors de l'épidémie de SRAS en 2003, un candidat-vaccin a vu le jour mais n'avait pas été utilisé car l'épidémie s'était arrêtée et il n'y avait plus de patients sur qui le tester. Ce candidat-vaccin contre le SARS-CoV-1 a fait l'objet d'une déclaration d'invention.

Dernières nouvelles