DIRECT - Coronavirus : le point sur la situation ce dimanche

Le gouvernement a chargé industriels et chercheurs de travailler sur des alternatives

Le gouvernement a chargé industriels et chercheurs de travailler sur des alternatives

Selon le dernier bilan officiel de l'épidémie de Coronavirus ce samedi, 6.172 personnes sont hospitalisées dont 1.525 en réanimation.

Ce "dépistage massif", a-t-il précisé, interviendra "au moment de lever le confinement".

8h03: L'Italie enregistre ce samedi un nouveau record de décès en 24 heures, avec 793 morts, ce qui porte le bilan à 4.825 personnes tuées par la pandémie de coronavirus dans la péninsule en un mois, selon les chiffres de la protection civile.

Plusieurs villes ont d'ores et déjà décidé d'imposer un couvre-feu, à l'image de Nice, Montpellier ou Perpignan.

Depuis le 28 février, 755 personnes ont été testées positives au Covid-19 dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, soit 65 cas de plus en 24 heures.

Olivier Véran a commencé par rappeler que " les vérités d'hier ne sont pas celles d'aujourd'hui ", et qu'après la grippe H1N1, il y a dix ans, on avait raillé Roselyne Bachelot qui avait fait ample provision de masques. Aux Etats-Unis, en France ou encore en Chine, il s'agit de mesures obligatoires.

La polémique sur l'absence de masques de protection a continué de grandir, la France ayant réduit a minima son stock de masques ces dernières années afin de rationaliser les coûts. Près de 800 morts avec le Covid-19 en Italie en 24h, soit un total de 4825 morts au total en Italie.

"Nous avons fait jusque là le choix d'un usage rationnel des tests, car les tests ne servent pas a mesurer mais à contenir l'épidémie", a dans un premier temps défendu Olivier Véran.

Un bref répit pour les hôpitaux du Haut-Rhin, débordés par l'étendue de l'épidémie en Alsace: un avion militaire médicalisé a procédé samedi à une nouvelle évacuation sanitaire de six patients atteints du coronavirus.

"Face à l'urgence et à l'ampleur de l'épidémie", notamment en Ile-de-France, les hôpitaux de Paris (AP-HP) en appellent aux "professionnels médicaux et paramédicaux disponibles dans les semaines à venir" renforcer les équipes de ses 39 hôpitaux. Combiné au projet de loi d'urgence voté en première lecture au Sénat et qui sera examiné samedi par l'Assemblée nationale, le texte prévoit 45 milliards d'euros pour aider les entreprises en difficulté et financer le chômage partiel des salariés.

8h05: Deux arrêtés ont été publiés ce samedi au Journal Officiel.

La France, où des applaudissements résonnent désormais chaque soir vers 20h pour les soignants, s'emploie par ailleurs toujours à organiser le retour d'environ 130.000 de ses ressortissants bloqués à l'étranger.

Dernières nouvelles