Fermeture des marchés ouverts et encadrement des sorties sportives — Confinement

Fermeture des marchés ouverts et encadrement des sorties sportives — Confinement

Fermeture des marchés ouverts et encadrement des sorties sportives — Confinement

Il a détaillé de nouvelles mesures mises en place dans le cadre du confinement.

Les sorties pour promener ses enfants ou pour faire du sport, uniquement dans un rayon de 1 km autour de chez soi, tout seul, une fois par jour. " Ces sorties doivent être limitées à un rayon d'un kilomètre, pour une heure maximum ", a précisé Édouard Philippe. Deuxième mesure, très attendue, la fermeture de tous les marchés en plein air. Mais les préfets pourront, à la demande des maires de certaines communes, faire exception à ce principe.

" Sur la santé, nous voulons que nos concitoyens puissent se rendre dans les hôpitaux et les centres de soins pour une convocation ou une urgence ", a poursuivi le Premier ministre.

Demain, mardi 24 mars, le conseil scientifique, consulté par le Président de la République, doit préciser son avis sur la durée du confinement. Il enjoint les maires qui le souhaitent à se rapprocher du préfet le cas échéant.

Concernant les personnes au chômage, " pour ceux qui arrivent en fin de droit, nous avons fait en sorte que cela ne se traduise pas par une perte de droits ", a également expliqué le chef du gouvernement.

Le Premier ministre a également rendu hommage aux soignants "Je leur dis 'chapeau', je suis impressionné". "Mais il faut qu'ils soient armés, a-t-il ajouté".

L'intervention du Premier ministre sera précédée par le point presse quotidien à 19H00 du ministre de la Santé Olivier Véran qui s'exprimera notamment " sur les traitements possibles " contre le virus, a indiqué Emmanuel Macron. "Tout le monde veut un masque mais on doit les réserver aux soignants", a-t-il précisé.

Il a au passage lancé un appel aux volontaires pour rejoindre la " réserve civique " afin de venir en aide aux plus vulnérables. "Il faut protéger les plus âgés qui sont les plus touchés par cette maladie". En ce qui concerne les masques "un effort de mobilisation considérable a été engagé" depuis plusieurs semaines "pour que la production nationale monte en puissance" mais aussi pour "importer des masques, ce qui a été difficile au début de la crise, puisque l'essentiel des masques sont produits en Chine, et donc l'accès à la ressource a été difficile".

Et d'ajouter "Beaucoup de Français aimeraient retrouver le temps d'avant".

Dernières nouvelles