La barre des 1000 morts franchie en Espagne — Coronavirus

Depuis l’entrée en vigueur samedi de l’état d’alerte les 46 millions d’habitants du pays ne peuvent sortir de chez eux que pour des activités essentielles: se rendre au travail ou à la pharmacie et faire des courses alimentaires

Coronavirus : 767 morts en Espagne et une augmentation des décès de 30% en 24 heures

Le nombre de morts a été multiplié par dix en sept jours. Selon des statistiques partielles, 33% des malades enregistrés ont plus de 65 ans et 18% plus de 75 ans, a indiqué Fernando Simon, le directeur du Centre de coordination des urgences sanitaires.

1 585 personnes sont désormais guéries. Le nombre de cas a progressé de 25 % depuis mercredi, et s'établit à 17.147, mais ces chiffres pourraient augmenter de façon importante au fur et à mesure que les tests sont pratiqués. Les données doivent être lues en ayant en tête "la surcharge des laboratoires", qui peut produire des distorsions, a-t-il souligné.

Madrid est toujours la communauté autonome la plus touchée du pays, avec 6.777 cas de contamination confirmés et 498 décès, suivie de la Catalogne (2.702 cas) et du Pays Basque (1.190).

Environ 52% des personnes infectées sont hospitalisées, soit 10.542 personnes, dont 1.141 en réanimation. De son côté, le directeur des opérations de la police nationale, José Angel Gonzalez a dressé le bilan des violations en faisant état de 48 arrestations au cours des dernières 24 heures pour violation des restrictions de mouvement. Les Espagnols n'ont pas le droit de sortir de chez eux sauf pour travailler, faire des courses alimentaires ou acheter des médicaments.

Dernières nouvelles