Coronavirus : de nouveaux symptômes de la maladie jusqu'ici inconnus

Les ORL alertent sur un autre symptôme associé au coronavirus la perte de l’odorat

Les autres symptômes méconnus de la maladie du coronavirus

Quintes de toux sèche, fièvre, maux de tête, essoufflement, parfois même des difficultés respiratoires.

A noter que ces spécialistes des oreilles, du nez et de la gorge, ont relevé que près d'un tiers des patients atteints de coronavirus en Corée du Sud, en Chine et en Italie ont signalé une perte d'odorat, connue sous le nom d'anosmie ou d'hyposmie. En effet, au Royaume-Uni, les directives sanitaires actuelles indiquent que seuls une température élevée ou l'apparition d'une toux doivent déclencher une procédure d'auto-isolement. L'ENT UK, l'association britannique des otorhinolaryngologistes, souhaite aujourd'hui attirer l'attention sur un nouveau signe d'infection: l'anosmie, autrement dit, une perte totale de l'odorat.

Une avancée dans la recherche sur le coronavirus: la perte de l'odorat et celle du goût pourraient bien être des symptômes particuliers du Covid-19.

Selon le Directeur Général de la santé, Jérôme Salomon, ces symptômes se constateraient sur des personnes relativement jeunes et n'étant pas à un stade avancé de la maladie. Il s'agit de l'anosmie et de l'agueusie, c'est-à-dire la perte du goût et de l'odorat. Ces symptômes interviendraient sur des personnes "plutôt jeunes", ayant des formes "peu sévères" de la maladie. C'est pourquoi le SARS-CoV-2, à l'origine du COVID-19, est lui aussi susceptible de provoquer une anosmie chez les individus contaminés.

Si vous constatez une perte d'odorat ou de goût, il est préconisé de contacter votre médecin traitant. Deux symptômes qui demandent un avis médical par téléphone, sans se déplacer au cabinet de son médecin, comme le rappelle le Ministère des Solidarités et de la Santé dans un tweet daté du 21 mars dernier.

La société française des ORL avait lancé une alerte vendredi sur la recrudescence de ces cas, partagée par des médecins sur les réseaux sociaux. "Tous les Covid-positifs ne sont pas des anosmiques, mais tous les anosmiques isolés sans cause locale, sans inflammation, sont Covid-positifs", indique-t-il à l'AFP.

" Il y a un lien évident " entre l'anosmie et le virus, confirme Jean-Michel Klein, président du Conseil national professionnel des ORL, qui exerce à Paris". Le médecin estime également qu'il ne faut pas administrer de corticothérapie, "qui baisserait les défenses immunitaires", ou un lavage de nez qui risquerait "d'envoyer le virus de la muqueuse nasale dans les poumons".

Dernières nouvelles