Coronavirus : un site internet pour faire un test anonyme et gratuit

Coronavirus un site permet d’évaluer ses symptômes et s’orienter

Coronavirus : un site internet permet d'évaluer ses symptômes et connaître la marche à suivre

Avec ces questions portées sur les symptômes habituels contractés par le coronavirus, comme la fièvre, la toux, la perte de goût et d'odorat, la fatigue etc, mais aussi sur les antécédents médicaux, l'âge, le poids, la taille ou encore le lieu de résidence, ce site parvient à faire une analyse de votre état de santé et de vous indiquer si vous présentez des risques ou non.

Mais attention, "ce n'est pas du diagnostic, c'est une évaluation de l'état de santé pour savoir vers quoi on doit être orienté". Interrogé par France Bleu, le médecin Fabrice Denis qui a participé à l'élaboration du site explique que les retours du personnel médical chinois ont été très utiles également pour mettre sur ce pied cet outil. A la fin du questionnaire, il est recommandé à la personne en bonne santé de rester chez elle et à la personne a priori infectée d'appeler le 15.

La mise en ligne s'est faire dans la discrétion la plus totale mercredi 18 mars pour une "expérimentation flash". Ce vendredi en début d'après-midi, le chiffre était passé à 1,4 million de visiteurs, avant d'atteindre 2 millions en tout début de soirée. Parmi eux, la moitié ont rempli le questionnaire jusqu'au bout, 12% ont été orientés vers le Samu, "un chiffre qui confirme l'utilité du site dans l'orientation responsable des patients et la nécessité de poursuivre son déploiement auprès du grand public", souligne son concepteur.

En matière de protection de la vie privée, les données sont non nominatives et sont stockées dans le plus strict respect de la sécurité et de la confidentialité par Docaposte, une filiale numérique du Groupe La Poste. "Parmi celles-ci, seules 10% des personnes ont été orientées vers le 15". Elles permettront d'évaluer l'évolution de l'épidémie, alors que la plupart des malades ne bénéficient pas de tests en laboratoire.

" Nous pourrons suivre, département par département, le nombre de patients qui ont déclaré une toux avec de la fièvre et de l'essoufflement et on pourra voir au fil du temps que ce nombre diminue par exemple ", a expliqué le Dr Denis.

Selon le dernier bilan des autorités, publié samedi soir, 14 459 cas ont été recensés en France.

Dernières nouvelles