Deux décès de médecins dans le Grand Est — Coronavirus

Deux médecins sont morts dans le Grand Est à cause du nouveau coronavirus

Deux médecins sont morts dans le Grand Est à cause du nouveau coronavirus. Plus

Alors que le décès du médecin urgentiste de Compiègne (Oise) Jean-Jacques Razafindranazy, premier médecin hospitalier à avoir succombé à l'infection au coronavirus, a ému la France entière, deux autres médecins comptent désormais parmi les victimes.

"A Mulhouse, un gynécologue-obstétricien de 66 ans, Jean-Marie Boegle, est mort " des suites " du Covid-19, contracté en consultation auprès de l'une de ses patientes, a indiqué dans un communiqué la clinique dans laquelle il exerçait " depuis 35 ans ". Il était parti se reposer dans sa résidence secondaire depuis deux semaines.

Il avait été admis jeudi dans l'établissement où il est décédé samedi "dans le service de réanimation Unité COVID-19", a indiqué dans un communiqué l'hôpital de Saint-Avold. Après un premier test négatif, il a finalement été testé positif au coronavirus il y a huit jours, avant de tomber dans le coma. "Il avait été testé, il avait bien eu le Covid", a précisé à l'AFP le maire de la commune.

Ce qui porte le nombre à trois de médecins décédés à cause du coronavirus. "Il a consulté jusqu'à mercredi matin avant que son état de santé ne s'aggrave", racontent des patients au quotidien régional qui rapporte que des hommages lui ont été rendus sur les réseaux sociaux. Malgré tous les efforts déployés par le corps médical, il n'a pas été possible de stabiliser ce papa d'une fille.

Un médecin généraliste de la commune de L'Hôpital (Moselle), à l'est de Metz, est décédé dimanche 22 mars 2020.

Enfin, ce lundi soir, c'est l'ARS du Grand Est qui annonçait le décès de deux nouveaux praticiens.

Généraliste de 70 ans, Mahen Ramloll, est mort dimanche à l'hôpital de Colmar, selon l'ARS et une source médicale. Olivier-Jacques Schneller, 68 ans, est quant à lui décédé ce week-end à l'hôpital de Trévenans (Territoire-de-Belfort), a indiqué le maire de Couthenans, où il avait son cabinet.

Dernières nouvelles