La LFP réunit en urgence un bureau — Coronavirus

Réunion d'urgence au bureau de la LFP ce lundi à cause du

Ligue 1: la LFP n'exclut plus une fin de saison le 15 juillet

Si elle n'a aucun pouvoir décisionnel, cette structure se compose compte des représentants de premier plan, comme Noël Le Graët, président de la FFF, mais aussi Jean-Michel Aulas (OL), Nasser al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Bernard Caïazzo et Claude Michy, ancien président de Clermont et président de l'UCPF, représentant une majorité des clubs de Ligue 2. Enfin, le communiqué conclut en rappelant que seul le bureau de la LFP peut assurer l'ensemble des réflexions et des actions futures.

En second lieu, la réunion a porté sur la consolidation des besoins de trésorerie court-terme des clubs. A ce titre, on s'est félicité au sein de la Ligue du fait que le gouvernement a promis des aides aux entreprises privées.

La LFP se fixe deux dates pour terminer la Ligue 1: terminer la saison au plus tard le 30 juin 2020 ou éventuellement le 15 juillet.

Elle souhaite également " que des discussions s'engagent pour adopter une position commune sur le dialogue social entre les clubs et l'UNFP, qui représente les joueurs. La stupeur des clubs non invités à la table des grands a obligé Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, à reprendre la main. Ce dernier a refusé au dernier moment de participer à une réunion alors que la représentativité des différents profils de clubs ne semblait pas évidente au regard de la forte présence de présidents de très gros clubs. Pour se faire, il s'appuiera sur trois groupes de travail qui plancheront sur 1. les scénarios de reprise; 2. le financement des clubs; 3. le dialogue social entre les clubs et le syndicat des joueurs. "Face à une situation sans précédent, le football professionnel français a clairement montré son unité et sa solidarité" a commencé l'instance de football professionnel avant de donner quelques précisions sur les premières décisions.

L'initiative de créer un comité de pilotage censé trouver des solutions pour le football professionnel français, face au coronavirus, ne passe pas.

Dernières nouvelles