Corona : la récession mondiale pourrait être pire qu'en 2008

Pour la directrice générale du FMI plus le virus sera arrêté rapidement plus la reprise sera rapide et forte. Crédit iStock

Pour la directrice générale du FMI plus le virus sera arrêté rapidement plus la reprise sera rapide et forte. Crédit iStock

Mais elle a aussi estimé que ces mesures pourraient se révéler insuffisantes.

Ses déclarations ont suivi une conférence téléphonique des ministres des Finances et des banquiers centraux du groupe des 20 premières économies du monde (G20), au cours de laquelle, a été reconnue selon elle, la nécessité d'une solidarité internationale. Prévoyant même " une récession au moins aussi grave que pendant la crise financière mondiale ou pire ".

La directrice générale du FMI a toutefois entrevu la possibilité d'une reprise en 2021.

Elle a aussi souligné que les économies des pays émergents ou peu développés économiquement étaient confrontés à des défis importants, comme la fuite des capitaux. Pour y parvenir, Kristalina Georgieva, DG du FMI, insiste pour donner la priorité à la maîtrise de la contagion et au renforcement des systèmes de santé publique.

Vu l'urgence des besoins et la profondeur de la crise face au COVID-19, Mme Georgieva a fait savoir que près de 80 pays frappaient à la porte de son institution pour obtenir son aide et qu'elle travaillait déjà en symbiose avec d'autres institutions financières internationales " pour fournir une réponse coordonnée solide afin que nous puissions avoir plus d'impacts ensemble ".

Le FMI révèle que les investisseurs ont déjà retiré 83 milliards de dollars des pays émergents depuis le début de la crise, ce qui constitue la plus grande sortie de capitaux jamais enregistrée. Tout en se disant " particulièrement préoccupée par les pays à faibles revenus en situation de surendettement ". " Et nous envisageons d'autres options disponibles ", a-t-elle soutenu. "Les conséquences économiques sont importantes et s'aggraveront, mais plus vite nous arrêterons ce virus, plus rapide et plus forte sera la reprise", martèle-t-elle.

Dernières nouvelles