Les annonces d’Édouard Philippe ce lundi 23 mars

Les contrôles de police ont été renforcés

Les contrôles de police ont été renforcés

Ce lundi soir, le Premier ministre était invité du journal télévisé de TF1. L'occasion pour lui d'évoquer le confinement.

Édouard Philippe n'a pas annoncé de prolongement du confinement. Il a annoncé un durcissement des mesures de confinement et a appelé à la responsabilité des Français face à la pandémie de coronavirus. Une nouvelle information devra être apportée sur le document, à savoir: l'heure de sortie de son domicile.

Les marchés ouverts seront désormais fermés. Mais Edouard Philippe a été clair, seuls seront autorisés " les soins urgents ou qui répondent à la convocation d'un médecin ". L'exécutif a en effet estimé que les marchés, dans les petites communes et villages ruraux, étaient parfois le seul moyen pour la population d'accéder à des produits frais tout en permettant aux producteurs et agriculteurs locaux de pérenniser une partie de leurs activités. Bien entendu, il reste possible de sortir avec ses enfants, sans oublier de prendre avec soi une attestation sur l'honneur de déplacement dérogatoire, pour chacun des membres de la famille.

C'est pourquoi le Premier Ministre, a d'abord réaffirmé qu'il fallait "respecter strictement les restrictions de sortie pour freiner la propagation du virus".

Ces mesures entrent en application dès ce mardi 24 mars.

Si plusieurs villes (une trentaine) ont aujourd'hui décidé l'instauration de couvre-feux, l'exécutif n'a pas souhaité pour sa part la mise en place d'un dispositif national. "Et, en cas de récidive, elle peut être portée jusqu'à 1500 euros", a indiqué le premier ministre.

Les obsèques seront aussi encadrées.

Enfin, concernant la chloroquine, prescrite par certains médecins après des premiers essais réputés encourageants mais largement controversés à l'hôpital de Marseille, Edouard Philippe a indiqué avoir "fait en sorte que les études cliniques, la recherche, puissent s'engager très rapidement sur l'hypothèse qu'a formulée le professeur Didier Raoult", fervent promoteur de l'utilisation de cet anti-paludique dans le traitement du Covid-19.

Dernières nouvelles