Les mesures d'aide aux entreprises viennent d'être renforcées — Coronavirus reports charges

Ludovic MARIN  POOL  AFP

Ludovic MARIN POOL AFP

Tel est le message de Gérald Darmanin, alors que l'Etat français prend en charge le chômage partiel des salariés impactés par le confinement lié à l'épidémie de coronavirus, à hauteur de huit milliards d'euros par mois.

Invité au micro de Radio Classique, lundi 23 mars 2020, le ministre de l'Action et des Comptes publics a été clair: les Français devraient prendre leurs congés payés durant le confinement. "Lorsqu'on peut prendre des jours de congés pour pouvoir refaire vivre notre pays au lendemain de cette crise, je pense que ce sera une pierre à l'édifice que chacun doit avoir".

Pour lui, les salariés doivent faire un effort comme tout le monde: "l'État en fait".

"Il y a beaucoup d'entreprises qui, même si elles souhaitent rester ouvertes, ne peuvent plus l'être parce qu'elles n'ont plus de matières premières ou plus de salariés qui peuvent venir travailler dans de bonnes conditions", souligne le ministre de l'Action et des comptes publics. Objectif: éviter qu'après le confinement de nombreux salariés ne partent en vacances ce qui ralentirait encore plus la reprise économique de la France. Une mesure vivement critiquée par l'opposition lors des débats. Le patronat doit évidemment le faire.

Sur les sociétés restituables en 2020 et des crédits de TVA Afin d'apporter une aide financière aux entreprises en difficulté, Gérald Darmanin annonce la possibilité de demander un remboursement anticipé des créances d'impôt sur les sociétés restituables en 2020 et un traitement accéléré des demandes de remboursement des crédits de TVA par la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP).

Dernières nouvelles