Un autre virus mortel détecté — Chine / Hantavirus

Un Chinois décède de l’hantavirus généralement propagé par les rongeurs

Un Chinois décède de l’hantavirus généralement propagé par les rongeurs

Il s'agit du hantavirus. Alors que le monde entier se bat actuellement contre la pandémie de coronavirus, une personne habitant la province chinoise du Yunnan est décédée du hantavirus dans un bus qui se rendait dans la province de Shandong ce lundi. L'information a été donnée par un média indien, qui a souligné qu'aucun occupant du bus n'avait contracté le virus, suite à des tests.

Par Kamel M. - Un malheur ne venant jamais seul, le décès d'un ressortissant chinois d'un virus autre que le Covid-19 a provoqué un début de panique sur les réseaux sociaux.

Le compte twitter fake Investigation, est donc venu rassurer les esprits, sur la toile. Le compte fake Investigation a d'ailleurs tenu à rassurer les internautes en expliquant que "jusqu'à maintenant, aucune transmission interhumaine n'a été rapportée sur le continent eurasiatique". Et contrairement à la Chine, l'Amérique du Sud compte plusieurs cas sur son territoire. En janvier dernier, 14 Argentins sont morts en six semaines de l'hantavirus, dans la région de Buenos Aires. Selon la chaîne de télévision TN, la dernière victime de ce virus est un individu qui travaillait dans les champs.

Ces cas ne sont pas forcément liés à ceux apparus dans le reste du pays, avait estimé les autorités sanitaires. Si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner une toux et un essoufflement et finalement la mort.

Pour rappel, l'hantavirus est un virus de la famille des Hantaviridae de l'ordre des Bunyavirales.

Enfin, la prévention de l'infection consiste à éviter les rongeurs et leurs déjections.

Voilà qui devrait rasséréner les milliards d'êtres humains dont la liberté de circulation a été suspendue pour tenter de limiter la propagation du virus par la distanciation sociale, faute de vaccin et de protocole thérapeutique efficaces pour le moment et au milieu d'une guerre qui fait rage entre les médecins qui avouent leur impuissance face à l'ennemi invisible.

Dernières nouvelles