Coronavirus : Le Sénégal réquisitionne tous les stocks de chloroquine

Coronavirus: ce que l'on sait sur la chloroquine

Desintox Coronavirus: ce que l'on sait sur la chloroquine France Coronavirus: un test clinique mené sur 24 patients à Marseille

La chloroquine (ancien traitement anti-paludique) expérimentée face au Covid-19 et amplement défendue par le Pr Didier Raoult. Le ministre de la Santé, Olivier Véran a tranché, jeudi 26 mars, par un décret publié au Journal officiel.

La chloroquine a officiellement été autorisée par le gouvernement français en vue d'être prescrite aux malades contaminés par le coronavirus Covid-19, rapporte ce jeudi CNews. La prescription de ce médicament est désormais possible à l'hôpital, si le médecin le juge utile, sans attendre les résultats des essais cliniques en cours.

L'ANSM rappelle par ailleurs que ni le Plaquenil, ni le Kaletra n'ont d'indication dans la prise en charge du Covid-19, en ville, selon l'avis du Haut conseil de santé publique. Une information confirmée par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Comme annoncé par le ministre de la Santé Olivier Véran, le décret confirme qu'à titre dérogatoire " l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le Covid-19 ".

Cela doit se faire "dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile", précise le texte du communiqué.

En ce qui concerne le médicament Plaquenil et les préparations à base d'hydroxychloroquine, elles pourront être dispensées par les pharmacies d'officine mais uniquement "dans le cadre d'une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d'un renouvellement de prescription émanant de tout médecin".

L'ANSM a demandé aux laboratoires fabriquant ces différents produits d'assurer des livraisons en quantités suffisantes, dans les pharmacies et auprès des grossistes répartiteurs, pour éviter des difficultés d'approvisionnement.

Dernières nouvelles