Face à l'augmentation du nombre de contaminations, l'OMS sonne l'alerte — Coronavirus

Face à l'augmentation du nombre de contaminations, l'OMS sonne l'alerte — Coronavirus

Face à l'augmentation du nombre de contaminations, l'OMS sonne l'alerte — Coronavirus

Elle appelle les pays à passer à "l'attaque" en testant tous les cas et en plaçant en quarantaine leurs proches contacts.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus assiste à une conférence de presse sur la situation du coronavirus (COVID-2019), à Genève, Suisse, le 28 février 2020. Et a chiffré cette accélération: "plus de 300 000 cas confirmés en seulement quatre jours".

Et Adhanom Ghebreyesus 'ajouter: "Vous ne pouvez pas gagner un match de football en défendant".

Le patron de l'OMS a plaidé une nouvelle fois pour l'union et la solidarité pour vaincre la pandémie.

Dr Tedros a déclaré que demander aux gens de rester à la maison et d'autres mesures physiques de distanciation étaient un moyen important de ralentir la propagation du virus, mais les a décrites comme "des mesures défensives qui ne nous aideront pas à gagner". Malgré que la pandémie de Covid-19 "s'accélère", sa trajectoire peut être modifiée, estime l'OMS.

Le chef de l'OMS a toutefois reconnu que certains pays étaient confrontés à une pénurie de moyens et a invité la communauté internationale à accroître les capacités.

'Des études réduites et non randomisées, réalisées à partir d'observations, ne nous apporteront pas les réponses dont nous avons besoin', a averti M. Tedros.

En France également, plusieurs élus ont fait monter la pression pour généraliser rapidement l'utilisation de la chloroquine pour traiter le coronavirus, même si son efficacité est toujours en cours d'évaluation scientifique.

Le coronavirus a causé près de 450.000 contaminations et plus de 20.500 décès, selon un décompte effectué par l'AFP mercredi à 19H00 GMT (20H00 françaises), à partir de sources officielles. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. La Fifa et l'OMS ont lancé une campagne de sensibilisation menée par des footballeurs notamment Lionel Messi, Gianluigi Buffon et Samuel Eto'o. Interrogé à ce sujet, le chef de l'OMS a indiqué avoir confiance dans le fait que le gouvernement japonais et le CIO n'iront pas de l'avant en cas de danger pour les athlètes ou les spectateurs.

Alors que de nombreux pays ont ordonné des mesures restrictives pour contrer la propagation du Covid-19, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a rappelé ses recommandations pour que chacun d'entre nous puisse maintenir une bonne santé physique et mentale.

Dernières nouvelles