Chloroquine: le professeur Raoult a publié une deuxième étude

Didier Raoult

Didier Raoult

Malgré les critiques sur la méthodologie de sa première étude, le professeur Didier Raoult persiste dans ses recherches. Sur Twitter, l'infectiologue s'appuie sur une nouvelle étude mise en ligne sur le site de l'IHU de Marseille pour "démontrer l'efficacité du protocole sur 80 patients" atteints du Covid-19 et "démontrer la pertinence de l'association de l'association de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine".

Dans le détail, "une chute rapide de la charge virale nasopharyngée a été observée, avec 83% de négatif au jour 7 et 93% au jour 8" chez les patients à qui le traitement a été administré. Franceinfo résume ce que l'on sait de cette seconde étude publiée par Didier Raoult.

Lors de cette étude, chez des patients qui ont reçu une combinaison d'hydroxychloroquine (trois fois 200 mg par jour) et d'azithromycine, a été constatée "une amélioration clinique". "Les observations ont été faites in vitro et in vivo".

Un essai européen baptisé "Discovery" a été lancé dans plusieurs pays pour tester quatre traitements, dont l'hydroxycholoroquine.

En Algerie, la chloroquine est utilisée pour les cas les plus graves. Toutefois, les premiers résultats ne sont pas attendus avant deux semaines.

"Dans le cadre de l'urgence sanitaire, l'hydroxychloroquine peut être prescrite en traitement du COVID-19". Les patients ont ensuite été traités cinq jours après l'apparition des symptômes, qui en général se déclarent cinq à six jours après l'infection.

Côté clinique, après 5 jours " la majorité des patients (81,3 %) avaient des résultats favorables et sont sortis de notre unité avec de faibles scores infectieux. "Seulement 15 % ont nécessité une oxygénothérapie", détaille l'étude de 28 pages, rédigée en anglais.

C'est une étude sans groupe-contrôle "qui suit 80 patients avec des symptômes assez légers".

Dernières nouvelles