L'ancien ministre Patrick Devedjian est décédé après avoir contracté la maladie — Coronavirus

AFP  archives

AFP archives

Figure de la droite, le président des Hauts-de-Seine est décédé dans la nuit de samedi à dimanche. Le chef du département qui est âgé de 75 ans a été hospitalisé en observation depuis ce mercredi dans un hôpital du sud du département.

Valérie Pécresse et Anne Hidalgo, ont, elles aussi, exprimé leur tristesse: "Patrick Devedjian était une personnalité exceptionnelle par sa personnalité, ses convictions et son immense culture".

L'homme politique français avait annoncé souffrir du coronavirus, jeudi, et témoigné de sa reconnaissance envers le travail des soignants. "Fatigué mais stabilisé grâce à eux, je remonte la pente et leur adresse un très grand merci pour leur aide constante à tous les malades ", ajoutait-il. "Les médecins ont décidé de le placer en coma artificiel pour l'intuber", explique une collaboratrice au Parisien. Patrick Devedjian n'aurait pas résisté à l'intervention.

L'annonce de sa mort n'a pas tardé à faire réagir les sphères politiques.

Grande tristesse d'apprendre la mort de Patrick Devedjian.

Il était venu planter un arbre, un catalpa, en provenance du Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups - Maison de Chateaubriand dans les Hauts-de-Seine. Condoléances à son épouse et à sa famille.

- Jean-Pierre Raffarin (@jpraffarin) March 29, 2020Adieu Patrick Devedjian.

"Il y a quelques jours, il pensait qu'il était en train de s'en sortir de cette saloperie qu'est le Covid-19".

Patrick Devidjian a aussi succédé à Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP puis des Hauts-de-Seine, l'un des départements les plus riches de France, dont il fut député puis président du Conseil général. Il présidait le département depuis 2007.

Dernières nouvelles