Le navire Zaandam autorisé à traverser le canal du Panama — Coronavirus

Le navire Zaandam autorisé à traverser le canal du Panama — Coronavirus

Le navire Zaandam autorisé à traverser le canal du Panama — Coronavirus

Quand l'odyssée vire au cauchemar. Des passagers sans symptômes sont actuellement transbordés pour éviter toute contamination supplémentaire. Mais " aucun passager ni membre d'équipage ne seront autorisés à débarquer sur le sol panaméen ", a toutefois indiqué le gouvernement.

Le 7 mars dernier, le Zaandam a quitté Buenos Aires. Les autorités panaméennes lui refusent l'entrée dans son canal. alors que 138 passagers présentent des symptômes de coronavirus et que quatre personnes sont mortes. Peu à peu, les autres ports sud-américains sur sa route lui ont également été fermés, notamment en raison des restrictions mises en place par les gouvernements pour tenter de freiner la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus.

Depuis le 22 mars, les passagers, dont une centaine de Français, ainsi que des Américains, des Canadiens et des ressortissants de plusieurs pays européens, étaient strictement confinés dans leur cabine. La seule solution était le transfert des passagers qui ne sont pas malades à un autre navire.

Jeudi, alors qu'il se trouvait dans les eaux panaméennes, le navire a commencé à recevoir l'assistance d'un autre bateau de la compagnie, le Rotterdam, parti de San Diego, aux Etats-Unis, avec des vivres, du personnel et des tests de Covid-19.

Les autres passagers malades ou en contact avec ceux qui présentent des symptômes, ainsi que les équipages vont rester à bord du paquebot Zaandam.

Vendredi, le gouvernement panaméen a finalement refusé pour "raisons sanitaires" la traversée du canal de Panama au paquebot qui souhaitait rejoindre la Floride dans l'espoir d'y débarquer tous ses passagers le 30 mars.

Le nombre exact de passagers transférés n'a pas été précisé pour l'heure.

"Holland America Line confirme que quatre passagers âgés sont décédés à bord du Zaandam", a indiqué la compagnie dans un communiqué diffusé vendredi sur son site internet, sans préciser les causes des décès.

Dernières nouvelles