Gaz, RSA, expulsions : ce qui change ce 1er avril

Revalorisation des allocations familiales et du RSA au 1er avril

Gaz, RSA, expulsions : ce qui change ce 1er avril

À lire aussi: Attestations de sortie: comment optimiser l'utilisation du papier lors de l'impression?

Hausse ou baisse de tarifs, revalorisations de prestations sociales, mise en oeuvre de certaines réformes. En revanche, avec le contexte épidémique du coronavirus et le confinement, certains changements sont donc repoussés. Cette baisse est de 1,1 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,5 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Concernant les allocations, celle pour les adultes handicapés (AAH), la prime d'activité, et l'ensemble des allocations familiales seront revalorisées de 0,3 %. Le revenu de solidarité active (RSA) bénéficie pour sa part d'une revalorisation un peu plus généreuse de 0,9%. Son montant maximum se situe ainsi à 564,78 euros (contre 559,74 euros auparavant).

Du fait de la crise, les chômeurs en fin de droits en mars voient leur indemnisation se poursuivre en avril.

Ces prestations sociales devront être versées le 4 avril, a annoncé le gouvernement. Toutefois, des prestations sociales sont reportées.

Assurance chômage: le deuxième volet de la réforme de l'assurance chômage est reporté au 1er septembre.

La période pendant laquelle les expulsions de logement sont traditionnellement interdites est repoussée de deux mois, afin de de protéger les personnes les plus vulnérables pendant la crise du coronavirus.

La réforme prévoie la " contemporanéité " des APL, c'est-à-dire leur calcul à partir des revenus actuels du bénéficiaire et non plus ceux remontant à deux ans, comme c'est le cas actuellement, est de nouveau repoussée.

Dernières nouvelles