Le confinement a sauvé 560 vies en Belgique, selon une étude — Coronavirus

Coronavirus le confinement a sauvé 560 vies en Belgique selon une étude

Le confinement a sauvé 560 vies en Belgique, selon une étude — Coronavirus

Parmi les mesures visant à limiter les contacts, on retrouve la distanciation sociale, le confinement général de la population, l'interdiction des événements publics et la fermeture des écoles. Vient ensuite l'Espagne où les chercheurs britanniques évaluent à 16.000 les vies sauvées, puis la France (2.500), la Belgique (560), l'Allemagne (550), le Royaume-Uni (370), la Suisse (340), l'Autriche (140), la Suède (82), le Danemark (69) et la Norvège (10). Soit environ 2 500 vies sauvées, grâce aux mesures mises en place. En tenant compte de la marge d'erreur, les chercheurs comptent entre 160 et 1.500 personnes épargnées. En bleue, l'évolution avec ces mesures pour une semaine. Il faut en effet entre "deux et trois semaines entre la transmission du virus et son effet sur les tendances de mortalité".

Concernant le pourcentage de personnes infectées, l'étude met en lumière l'importance du confinement qui permet de contenir la transmission du virus de personne à personne.

L'étude estime que 3,7 % de la population belge a effectivement contracté le nouveau coronavirus.

Alors que le confinement commence à peser sur le moral des Français, des chercheurs britanniques ont cherché à mesurer les bénéfices des mesures prises pour freiner l'avancée de l'épidémie de coronavirus.

Selon cette étude, les restrictions de déplacement auraient donc sauvé 59 000 vies sur le continent.

Les travaux des chercheurs s'appuient sur des modèles théoriques, impliquant qu'une même mesure ait eu un impact comparable dans les 11 pays européens étudiés.

Dernières nouvelles