Coronavirus : et si le vaccin contre la tuberculose pouvait le neutraliser ?

C'est une des hypothèses de travail de plusieurs scientifiques qui cherchent à enrayer la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus. D'après lui, le vaccin BCG pourrait aider notre système immunitaire à s'adapter et apprendre à lutter contre les formes sévères de maladies infectieuses.

Et les deux scientifiques sont sur une piste: le vaccin BCG, habituellement utilisé contre la tuberculose.

"Dans la crise sanitaire qui nous frappe avec une violence inouïe, le BCG pourrait ainsi préparer le système immunitaire des patients afin de leur fournir un arsenal pour combattre des agents pathogènes au sens large et le virus de la Covid-19 en particulier", précisent-ils.

Interrogé par Le Point, le professeur Camille Locht, directeur de recherche Inserm à l'Institut Pasteur de Lille, s'intéresse aussi à cette piste de travail. "Alors que la vaccination des adultes remonte parfois à 40 années.", a-t-il expliqué à Europe 1. Il pointe du doigt: "une nouvelle injection peut "réveiller" l'immunité en quelques heures ou quelques jours".

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a également évoqué le travail des différents chercheurs lors du point sur l'épidémie du 29 mars 2020, "la vaccination BCG est une vaccination française très ancienne qui protège contre la tuberculose. Et pourquoi pas aider ainsi l'organisme à se battre contre ce nouveau virus", suppose le chercheur. "Il y a un essai en cours, piloté par nos amis hollandais, qui veut tester l'efficacité du BCG, pas spécifiquement contre le coronavirus, mais pour provoquer une stimulation immunitaire qui pourrait avoir un effet bénéfique contre le coronavirus".

Le test de ce vaccin, le BCG, concernera un total de quelque 4.000 personnels soignants dans les hôpitaux australiens pour vérifier sa capacité à réduire les symptômes du Covid-19, ont précisé les chercheurs de l'institut Murdoch à Melbourne. Elle indique que l'espoir porte sur l'amélioration de l'immunité innée des gens contre les symptômes du COVID-19 en attendant de développer un vaccin spécifique contre la maladie.

Ils ont ainsi constaté que les pays n'appliquant pas de politique de vaccination universelle par le BCG (Italie, Pays-Bas, États-Unis) ont été plus gravement touchés que les pays qui l'appliquent depuis longtemps.

Le médecin urgentiste et membre de la commission de la Santé pour le suivi du Coronavirus Covid-19 Dr. Samir Abdelmoumen, qui cite une étude américaine, a affirmé sur son compte Facebook que " les populations ayant une bonne couverture vaccinale contre la tuberculose (BCG) comme la Tunisie ont une mortalité, une morbidité et un spectre épidémiologique meilleur que ceux qui n'ont pas cette vaccination et c'est le cas des population américaine et européenne ".

Dernières nouvelles