Des chiens dressés pour détecter le coronavirus — Royaume-Uni

Au Royaume-Uni des chiens dressés pour dépister le coronavirus

Anatoliy Najmitenko

Confinement: il réussit à promener son chien sans sortir de chez lui!

L'idée vient de l'association anglaise Medical Detection Dogs, en collaboration avec des chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) et de l'université de Durham.

Si le dressage de ces chiens aboutit, alors ils pourront être postés à des endroits stratégiques et contribuer à freiner la propagation du virus.

Les chiens vont suivre un entraînement intensif de 6 semaines afin d'être formés le plus tôt possible au dépistage de ce nouveau coronavirus.

"Ce serait rapide, efficace et non invasif et vous assurer que les ressources de test NHS limitées ne sont utilisées que là où elles sont vraiment nécessaires", a déclaré le Dr Guest. Le meilleur ami de l'homme pourrait s'avérer être un allié précieux dans la lutte contre le coronavirus.

Cette association a déjà formé des chiens pour détecter des cancers ou la maladie de Parkinson: c'est une méthodologie déjà testée et validée. Les animaux devront les renifler afin d'apprendre à reconnaître les odeurs provenant des personnes atteintes du coronavirus. Les chiens sont en outre capables de détecter des changements subtils de température de la peau, et pourraient potentiellement indiquer si quelqu'un a de la fièvre. Une fois dressés, ils pourraient notamment identifier les voyageurs contaminés à leur arrivée dans les aéroports afin de ne prendre aucun risque. "Nous étudions maintenant comment nous pouvons capturer en toute sécurité l'odeur du virus sur des patients et la présenter aux chiens ", a expliqué Claire Guest, directrice et cofondatrice de Medical Detection Dogs.

"Sur le principe, nous sommes sûrs que les chiens peuvent détecter la COVID-19". L'objectif final est de pouvoir détecter même une personne qui n'a pas de symptômes pour ensuite la faire passer aux tests médicaux. Même si cela ne sera pas prêt tout de suite, cela pourrait permettre de prévenir d'une réapparition de l'épidémie, si l'actuelle a déjà été maîtrisée.

Dernières nouvelles