Edouard Philippe explique comment le déconfinement pourrait se faire

Coronavirus: quel est le rôle de la mission parlementaire qui auditionne aujourd'hui Edouard Philippe et Olivier Véran sur la gestion de l'épidémie

Edouard Philippe explique comment le déconfinement pourrait se faire

"Le temps des éventuelles remises en cause, légitimes, viendra, mais une fois le plus fort de la crise derrière nous ", a-t-il ajouté face à Edouard Philippe et au ministre de la Santé Olivier Véran dans une salle du Palais-Bourbon.

L'audition d'Édouard Philippe et d'Olivier Véran se tient ce mercredi soir à l'Assemblée. Trente et un députés, issus de tous les bancs, ainsi que les présidents des huit groupes politiques la constitueront.

Interrogé par le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sur les conditions de "la reprise du cours normal de la vie", Edouard Philippe a estimé que "la question est redoutablement complexe " et qu'il n'existe pas de "méthode éprouvée " pour sortir d'un confinement national. "Quelle proportion (de Français) seront immunisés?" Comme lors de sa conférence de presse samedi, il a aussi redit que " nous ne savons pas tout " et que le gouvernement prend des décisions "sur le fondement d'informations incomplètes et contradictoires ". "Je suis toujours très prudent quand je compare les chiffres ", lui a rétorqué le Premier ministre, s'interrogeant sur la réalité de la fréquence des tests allemands et s'attirant les protestations de LR en retour.

"Quels moyens de protection" pour les "salariés qui travaillent", s'est inquiété Jean-Luc Mélenchon, chef de file des insoumis, appelant à des nationalisations dans l'industrie textile.

Autre signe d'anticipation d'une épidémie au long cours, l'importation de plus d'un milliard et demi de masques, alors que la France en consomme, pour l'heure, 40 millions par semaine. "Nous avons de quoi tenir durablement" en médicaments mais "devons faire attention à la ressource", a souligné pour sa part le Premier ministre alors que le député PCF Pierre Dharréville a réclamé la nationalisation de Famar (fabriquant de chloroquine) et Luxfer (bouteilles à oxygène médical).

"Alors qu'Emmanuel Macron avait qualifié mardi d'" irresponsables " ceux qui " cherchent déjà à faire des procès alors que nous n'avons pas gagné la guerre", Mathilde Panot, l'une des députés de La France insoumise qui siégera à la commission, prévient: " La cohésion nationale n'est pas un chèque en blanc.

Vous pouvez retrouver les propos entiers d'Edouard Philippe sur la levée du confinement dans la vidéo ci-dessus. Tout d'abord parce que c'est l'effet même recherché du confinement, qui vise à lisser le pic de l'épidémie et du nombre de malades hospitalisés et augmente donc de fait sa durée, supposément à moindre intensité.

La mission aura rendez-vous chaque mercredi ou jeudi par visioconférence, avec dès la semaine prochaine audition de la garde des Sceaux et du ministre de l'Intérieur.

Dernières nouvelles