Avertissement de Trump à l'Iran: Téhéran n'agit "qu'en légitime défense", répond Zarif

Donald Trump lors d'une conférence de presse sur le nouveau coronavirus à la Maison Blanche le 31 mars 2020

Donald Trump lors d'une conférence de presse sur le nouveau coronavirus à la Maison Blanche le 31 mars 2020

Cependant, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a rejeté jeudi les affirmations américaines, déclarant que l'Iran n'a pas de plan d'attaque contre les troupes américaines en Irak.

A l'issue d'une réunion prévue avec des représentants des services du renseignement, le président américain avait mis en garde mercredi dans un tweet l'Iran contre toute attaque visant des soldats américains en Irak sans donner plus de précisions. Si cela se produit, l'Iran paiera en effet un prix très lourd!

Au cours des derniers jours, les activités militaires américaines en Irak et dans le Golfe ont augmenté, a-t-il dit.

Le même jour, Donald Trump avait assuré que son pays ne voulait "pas d'hostilités" avec les Iraniens, avant d'ajouter: "Mais s'ils nous sont hostiles, ils vont le regretter comme jamais auparavant".

Depuis la fin de l'année 2019, des dizaines d'attaques à la roquette ont visé des intérêts étasuniens en Irak.

Washington avait réclamé à Bagdad de le laisser déployer ces systèmes de défense antiaérienne après que des missiles tirés d'Iran ont fait une centaine de blessés en janvier sur la base aérienne irakienne d'Aïn al-Assad (ouest), où sont toujours postés des centaines de militaires américains. L'Iran, qui compte officiellement plus de 3000 décès dus au nouveau coronavirus, est l'un des pays les plus touchés par la pandémie.

Le département du Trésor américain a ainsi imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran et accuse plusieurs entreprises iraniennes d'appuyer les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique iranienne reconnue comme organisation terroriste par les Américains.

Dernières nouvelles