Les masques tombent — Canada-USA

Prestation canadienne d’urgence des réponses à vos questions

Coup d'envoi de la Prestation canadienne d'urgence

3M Co (MMM.N) a déclaré vendredi qu'il augmenterait la production de respirateurs et importerait davantage de masques aux États-Unis, après que le président Donald Trump a invoqué une loi pour aider à pallier la pénurie d'articles essentiels nécessaires pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Ainsi, il n'a pas annoncé de nouveau développement dans le contentieux du gouvernement canadien avec les États-Unis.

La Loi sur la production de défense, qui a été adoptée en 1950, accorde au président le pouvoir d'étendre la production industrielle de matériaux ou de produits clés pour la sécurité nationale et d'autres raisons.

Mais 3M prévient que l'arrêt de ces exportations pourrait provoquer un retour de flamme.

Elle indique également qu'une telle décision entraînerait probablement des représailles de la part des pays touchés. Si cela devait se produire, le nombre net de masques mis à la disposition des États-Unis diminuerait. "C'est le contraire de ce que nous et l'administration, au nom du peuple américain, recherchons tous les deux", a déclaré la société.

En réponse, 3M a déclaré qu'elle continuait à "agir sur les rapports de hausses de prix et de revente non autorisée liées aux respirateurs 3M".

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a tenté de se faire rassurant lors de son point de presse du samedi 4 avril, évoquant l'arrivée prochaine de plusieurs millions de masques en provenance de la Chine, via des vols nolisés par le gouvernement canadien.

Vendredi, la vice-première ministre Chrystia Freeland a dit que des ministres fédéraux et des premiers ministres des provinces s'empressaient de parler à leurs homologues américains.

Dernières nouvelles