60.000 morts dans le monde, le masque s'impose peu à peu — Coronavirus

Les chiffres des demandes d'allocations-chômage affolent les économistes

Les chiffres des demandes d'allocations-chômage affolent les économistes

Cette transmission expliquerait l'extrême contagiosité apparente du virus, avec un nombre de cas de contamination qui a doublé ces dix derniers jours sur toute la planète pour dépasser le million (plus de 1 082 470) dans 188 pays et territoires au total.

L'Europe reste pour le moment le continent le plus touché, avec plus de 40.000 décès, selon un comptage de l'AFP: l'Italie, pays le plus endeuillé et dont le nord est ravagé par la maladie, a officiellement enregistré 14 681 morts, l'Espagne 11 744, la France 6507 morts et le Royaume-Uni plus de 3600 morts.

Avec 226.374 cas, les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre d'infections, suivis par l'Italie (115.242), l'Espagne (110.238), la Chine (82.432) et l'Allemagne (81.728 cas).

Le directeur de l'Institut des maladies infectieuses Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche, a évoqué des données indiquant que "le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent".

En conséquence, le président américain a appelé vendredi ses concitoyens à se couvrir le visage à l'extérieur, même s'il a rappelé qu'il ne s'agissait "que de recommandations" que lui-même ne suivrait pas.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est pour le moment montrée prudente sur le sujet, craignant que l'usage généralisé du masque donne un "faux sentiment de sécurité" et fasse oublier les indispensables mesures-barrières (distanciation sociale, lavage des mains.).

Les dernières déclarations américaines ne devraient pas manquer de relancer la course planétaire à l'achat des précieux masques chirurgicaux, que certains pays -confrontés à la pénurie- s'arrachent désormais. Ces dernières 24H, le pays a enregistré le pire bilan quotidien dans un pays ... et refuse toujours de confiner sa population au niveau national.

En Asie, où les masques chirurgicaux sont omniprésents, le retard des pays occidentaux, ouvertement pointés du doigt, est vu comme une aberration.

La moitié de l'humanité est désormais soumise à des mesures de confinement. Pays occidentaux, Etats-Unis en tête contre les pays européens, jouent ouvertement des coudes pour s'approvisionner en Chine.

Ailleurs dans le monde, la Suisse a passé samedi le cap des 20.000 cas et des 500 morts. En Iran, particulièrement touché, le nombre de contaminations quotidiennes a baissé pour le quatrième jour de suite, ont affirmé les autorités, avec un bilan officiel de 3.452 décès.

De plus, l'université a décompté 208.949 guérisons dans le monde, tous pays confondus.

Dernières nouvelles