Au Japon, Shinzo Abe propose de déclarer l'état d'urgence — Coronavirus

Coronavirus Le Japon envisage six mois d'état d'urgence

CORONAVIRUS LE JAPON ENVISAGE SIX MOIS D'ÉTAT D'URGENCEPlus

En outre, Le Premier ministre japonnais Shinzo Abe a annoncé lundi un plan de soutien massif d'environ 108.000 milliards de yens (915 milliards d'euros) pour combattre les effets du coronavirus sur la troisième puissance économique du monde.

Le Japon est jusqu'à présent nettement moins touché par la pandémie que l'Europe ou les Etats-Unis.

La pandémie de Covid-19 demeure limitée pour l'heure dans l'archipel, mais les cas sont en nette hausse depuis deux semaines, faisant craindre une saturation des hôpitaux, ce qui a poussé le gouvernement de Shinzo Abe à intensifier son action.

Au total, plus de 50 millions de personnes sont concernées, soit 40 % de la population du pays.

Néanmoins, la perspective de l'Etat d'urgence a rassuré les investisseurs.

" Nous lèverons cette mesure dès que nous serons certains qu'elle n'est plus nécessaire ", a-t-il ajouté.

Selon les médias locaux, cet Etat d'urgence ne devrait viser que certaines régions, et ne devrait pas entraîner des mesures de confinement aussi drastiques que celles actuellement en vigueur dans de nombreux autres pays. "Les gouverneurs de Tokyo et de trois départements limitrophes, ainsi que ceux d'Osaka et de Hyogo (où se trouve Kobe), dans l'ouest du Japon, et de Fukuoka, dans le sud-ouest, pourront également demander aux habitants d'éviter de sortir et aux établissements et commerces non essentiels de suspendre leur activité". A la place, les autorités comptent essentiellement sur la bonne volonté des citoyens, lesquels sont d'ailleurs très majoritairement favorables à l'état d'urgence, selon un sondage de la chaîne privée TBS publié lundi.

" Selon les experts, si nous faisons tous des efforts pour réduire nos contacts de 70 % à 80 %, le nombre d'infections se réduira au bout de deux semaines", a-t-il affirmé.

" Cela pourra causer des désagréments dans la vie quotidienne, mais j'appelle chacun à coopérer parce que des vies sont en jeu", a renchéri la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, qui avait déjà appelé ses administrés à restreindre leurs déplacements depuis fin mars.

La mesure permet notamment aux autorités locales, en vertu d'une loi de 2012 amendée le mois dernier, de réquisitionner des terrains et des bâtiments dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Le gouvernement japonais se préparait lundi à déclarer l'état d'urgence afin d'endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus, qui s'est accélérée dernièrement.

L'économie japonaise et mondiale font face " à leur plus crise depuis la Seconde Guerre mondiale", a affirmé mardi M. Abe.

Le plan d'aide a été approuvé mardi par son gouvernement mais doit encore être adopté par le Parlement.

Dernières nouvelles