Australie: le cardinal George Pell est sorti de prison

ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE George Pell

ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE George Pell

Le cardinal George Pell est sorti ce mardi de la prison australienne où il était détenu depuis un an.

Le cardinal Pell, qui a toujours clamé son innocence, a quitté dans la foulée la prison proche de Melbourne où il était détenu depuis plus d'un an et affirmé dans un communiqué que cet arrêt permettait de réparer " une grave injustice ".

George Pell, anciennement l'un des hommes les plus puissants du Vatican, avait été placé en détention en mars 2019. L'Australien de 78 ans a été acquitté des cinq chefs d'accusation de violences sexuelles sur deux enfants de choeur de 13 ans dans les années 1990, au bénéfice du doute. Ce mardi, il a été acquitté par la plus haute juridiction d'Australie dans une affaire de pédocriminalité.

"Le Saint-Siège, qui a toujours eu confiance dans la justice australienne, salue le verdict unanime prononcé par la Haute Cour à l'égard du cardinal George Pell, qui le blanchit de toutes les accusations d'agressions sur mineurs", a déclaré le Vatican dans un communiqué. Et en pensant à ceux qui pourraient ressentir "de la douleur et de l'amertume", il a ajouté qu'il ne souhaitait pas que son acquittement soit un poids supplémentaire.

"Cependant, mon procès n'était pas un référendum sur l'Église catholique ni un référendum sur la façon dont les autorités de l'Église en Australie ont traité le crime de pédophilie dans l'Église". Le cardinal avait été débouté en août dernier, par la Cour suprême de l'Etat de Victoria, de l'appel contre sa condamnation en mars à six ans de prison pour avoir agressé sexuellement deux adolescents en 1996 et 1997 dans la cathédrale de Melbourne. Il avait d'abord été condamné par un jury avant que la décision ne soit confirmée par un panel de trois juges de la Cour d'appel de l'Etat de Victoria, rappelle Le Figaro.

Elle a estimé qu'il y avait "une possibilité importante qu'une personne innocente ait été condamnée parce que les preuves n'ont pas établi sa culpabilité selon le niveau de preuve requis".

La Haute Cour a donc estimé, à l'unanimité, que la juridiction inférieure avait "omis de considérer s'il restait une possibilité raisonnable que l'infraction n'ait pas été commise, de sorte qu'il aurait dû y avoir un doute raisonnable quant à la culpabilité du prévenu ".

L'ancien argentier du Vatican reste prêtre mais son futur rôle dans l'Eglise est des plus incertains. Le Vatican a en revanche résisté à l'ouverture d'une enquête interne pour éventuellement le sanctionner.

Dernières nouvelles