Coronavirus : L'OMS réagit aux "propos racistes" des chercheurs français

Coronavirus : L'OMS réagit aux

Coronavirus : L'OMS réagit aux "propos racistes" des chercheurs français

"Mercredi dernier, au cours d'une interview sur la chaîne de télévision LCI, Jean-Paul Mira, chef de service à l'hôpital Cochin, à Paris avait avancé sa suggestion de prendre la population africaine comme cobaye pour tester le vaccin BCG qui serait un remède contre la maladie à coronavirus". "Pour l'Ethiopien qui dirige l'OMS, les propos " racistes " du genre sont un obstacle pour la solidarité dans le monde". Le premier avait abordé le sujet de la sorte: "Si je peux être provocateur, est-ce qu'on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n'y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation, un peu comme c'est fait d'ailleurs sur certaines études avec le sida, ou chez les prostituées: on essaie des choses parce qu'on sait qu'elles sont hautement exposées".

Le chercheur répond: "Vous avez raison, d'ailleurs". On est en train de réfléchir en parallèle à une étude en Afrique avec le même type d'approche, ça n'empêche pas qu'on peut réfléchir en parallèle à une étude en Europe et en Australie.

Le responsable de la lutte contre la pandémie en République démocratique du Congo (RDC), Jean-Jacques Muyembe, a indiqué que la RDC était prête à accueillir les essais d'un futur vaccin, citant en exemple les vaccins utilisés à titre expérimental face à l'actuelle épidémie d'Ebola - la dixième, en passe d'être jugulée. "C'est une honte épouvantable d'entendre au 21e siècle, des scientifiques faire ce genre de remarque".

Le directeur de l'OMS a dénoncé le fait que des chercheurs aient récemment évoqué l'Afrique comme un "terrain d'essai" pour tester un vaccin potentiel contre le Covid-19, appelant à en finir avec l'"héritage de la mentalité coloniale". "Nous condamnons cela dans les termes les plus forts possibles, et nous vous assurons que cela ne se produira pas", a-t-il déclaré.

L'Afrique "ne sera un terrain d'essai pour aucun vaccin", a fustigé le directeur de l'OMS commentant les propos d'un médecin français ayant proposé de le faire.

Dernières nouvelles