Coronavirus : le conseil scientifique en faveur du prolongement d'un "confinement strict"

Par Laurent P. · Photos par My B. Si la décision officielle n'a pas encore été prise par le gouvernement, François Delfraissy, le président du conseil scientifique sur le Covid-19, le suggère fortement.

Les premières données montrent un taux d'immunité de la population française au coronavirus plus faible que prévu, "peut-être autour de 10 à 15%", a déclaré mercredi le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. "Le confinement durera aussi longtemps qu'il est nécessaire qu'il dure" car "nous ne sommes pas encore au pic épidémique", a déclaré mardi 7 avril sur BFMTV le ministre de la Santé Olivier Véran, ajoutant "qu'il ne faut pas parler trop tôt du déconfinement". "Je pense qu'il vaut mieux le dire d'emblée maintenant".

"Poursuivons le confinement, c'est une responsabilité individuelle, collective", a insisté l'immunologue, qui prédit encore "deux à trois semaines très difficiles pour le système de soin". L'autre raison évoquée, cette fois-ci par le président du Comité scientifique, le non-respect par beaucoup trop de monde du confinement, en atteste les nombreux Parisiens dans les rues de la capitale: "Quand je voyais ce week-end à Paris avec ce beau temps qu'il y avait une sortie importante dans certains endroits, j'appelle ça une forme de suicide collectif, à la fois pour ceux qui sortaient et pour les autres" rétorque-t-il.

A ce stade, l'exécutif reste prudent sur la date de levée du confinement. Soyons stricts sur le confinement (.) seul moyen de juguler cette épidémie. Des raisons suffisantes pour une prolongation à laquelle nous ne devrions pas échapper.

Dernières nouvelles