Le vice-président tacle sèchement Bartomeu — Barça

Plusieurs nominations en approche

Lancer le diaporama Liverpool: 10 joueurs au futur incertain+11

Une annonce qui, dans le cas de Rousaud, peut surprendre: l'actuel vice-président des Blaugrana était présenté comme " son " candidat aux prochaines élections à la présidence, qui se tiendront dans un an.

Sur la sellette depuis le début de saison, Josep Maria Bartomeu a décidé de faire un grand ménage au Barça.

Le président barcelonais a convoqué une réunion par visioconférence avec ses dirigeants, Bartomeu a réclamé la démission de plusieurs membres du conseil d'administration. "Je n'ai pas l'intention de présenter ma démission", lâche Rousaud dans une interview accordée à plusieurs médias espagnols, dont El Mundo Deportivo. Une tendance qu'il a confirmée. Au micro de la Cadena Ser, Emili Rousaud a indiqué qu'il ne compte pas démissionner, mais en plus de cela, il s'est fermement opposé au comportement de Josep Maria Bartomeu. "Selon les statuts, le président peut me rétrograder, mais en tant qu'élu il ne peut pas me renvoyer". Bartomeu m'a appelé pour me dire qu'il voulait faire un remaniement du conseil d'administration et qu'il se méfiait d'un certain nombre de cadres, y compris moi. Il considère qu'il y a eu des fuites et que j'ai critiqué les dirigeants du club.

"Je parle à la presse, mais je ne fais pas fuiter les informations. Je l'ai fait une seule fois, mais j'avais prévenu". J'ai la conscience tranquille et je sens que tout cela est lié au thème du Barçagate. "J'ai dit à Bartomeu que je parlais à la presse mais que rien ne filtrait".

Une référence au mal-être exprimé par les joueurs, Lionel Messi en tête: leur image a été dégradée après que le club a laissé croire qu'ils étaient réticents à baisser leurs salaires pour aider le Barça à surmonter la crise sanitaire du nouveau coronavirus. Quand une telle situation se produit, ce n'est pas le moment de l'envisager, pas en confinement complet.

Dernières nouvelles