Le premier vol habité de SpaceX est fixé au 27 mai

Trois astronautes de retour sur Terre après une mission de plusieurs mois sur la station spatiale internationale

Trois astronautes de retour sur Terre après une mission sur l'ISS

Une fusée SpaceX enverra deux astronautes américains à la Station spatiale internationale le 27 mai, a annoncé vendredi la NASA, le premier vol spatial habité entièrement américain en près d'une décennie. D'ici un peu plus d'un mois, les astronautes Robert Behnken et Douglas Hurley prendront place à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX, solidement arrimée à la fusée Falcon 9, également conçue par la firme d'Elon Musk, afin de rejoindre la Station spatiale internationale. Il n'est donc pas impossible que la date de lancement soit finalement décalée, mais le fait qu'une date précise ait été arrêtée par Jim Bridenstine, le patron de la Nasa, témoigne de la confiance des deux partenaires pour parvenir à opérer rapidement ce lancement tant attendu. Le décollage est prévu le 27 mai à 16 h 32 (20 h 32 GMT) depuis le pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, là même d'où partaient les missions Apollo du programme lunaire de la Nasa. Behnken et Hurley s'entraînent depuis des années pour la mission. La capsule Crew Dragon est une version modifiée de la capsule Dragon de SpaceX qui est utilisée pour envoyer des ressources à l'ISS depuis 2012. La durée de leur séjour à bord de l'ISS n'a pas été déterminée.

La mission d'essai DM-2 avec deux astronautes devrait donc avoir lieu le 27 mai à 22h32 (heure de Paris).

Cette mission constituera une étape clef pour l'agence spatiale américaine, ayant eu du mal à tourner la page des navettes spatiales. Elles ont transporté les astronautes américains pendant trente ans, mais deux ont explosé, et elles ont été remisées en juillet 2011.

Illustration de la capsule Crew Dragon s'arrimant à l'ISS.

Le lancement est la première mission avec équipage du programme Commercial Crew de la NASA, qui vise à ramener les capacités de lancement américaines sur le sol américain par le biais de partenariats privés, SpaceX et Boeing y participant et développant leurs propres lanceurs et équipages. Et une première, pour une entreprise privée. De son côté, la capsule d'Elon Musk avait effectué avec succès sa grande répétition générale en mars 2019, en réalisant un aller-retour vers l'ISS, orbitant à plus de 400 kilomètres de la Terre, avec un mannequin à son bord, avant de plonger dans l'Atlantique après six jours passés dans l'espace.

Dernières nouvelles