Des enfants touchés par une maladie grave, peut-être liée au coronavirus

Illustration

Illustration Pixabay

Les autorités sanitaires britanniques tirent la sonnette d'alarme quant à la pandémie de coronavirus (Covid-19) qui serait liée à une maladie grave touchant depuis peu, un nombre d'enfants au Royaume-Uni. Parmi les symptômes des jeunes patients britanniques figurent en effet l'inflammation cardiaque mais aussi des douleurs abdominales et des troubles gastro-intestinaux.

"Ce sont des enfants qui ont entre 2 et 10 ans, qui n'ont pas d'antécédent notable, et pas de maladie chronique ", a déclaré pour la dépêche du Midi le docteur Isabelle Kone Paut, professeure de rhumatologie pédiatrique à l'hôpital Kremlin-Bicêtre. Le ministre indique ne pas avoir " d'explication médicale à ce stade " ni " les éléments médicaux concernant ces enfants " qui lui permettraient de prendre une décision sur le retour à l'école, prévu le 11 mai. Aucune maladie, connue à ce jour, ne rassemble tous ces symptômes proches d'un syndrome du choc toxique (SCT) et d'un syndrome de Kawasaki. Alors que la gravité du coronavirus varie selon l'âge, et que les personnes âgées sont vraisemblablement les plus vulnérables, une nouvelle en provenance du Royaume-Uni vient perturber la gestion de la maladie pour les enfants, que l'on pensait protégés du Covid-19.

Une quinzaine de cas similaires ont été recensés en région parisienne en trois semaines, selon Robert Cohen, pédiatre et infectiologue à l'hôpital intercommunal de Créteil (Val-de-Marne), dans Le Parisien. "Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche".

Autre indice: même si les causes de la maladie de Kawasaki sont inconnues, on suspecte depuis longtemps qu'elle puisse être "une réaction inflammatoire disproportionnée à une infection virale banale", selon le Pr Bonnet.

" C'est quelque chose que je prends, évidemment très au sérieux. Il y a beaucoup de questions". Il s'agit d'une maladie très rare, mais je pense qu'il est tout à fait plausible que cela soit dû à ce virus, du moins dans certains cas " avait déclaré lundi le chef des services sanitaires, Chris Whitty, lors de la conférence de presse quotidienne du gouvernement sur le coronavirus.

Une alerte urgente envoyée aux médecins généralistes a indiqué que les services de soins intensifs de Londres et d'autres régions du Royaume-Uni ont traité des enfants gravement malades présentant des symptômes inhabituels.

Olivir Véran assure mobiliser " la communauté soignante, la communauté scientifique en France et à l'international pour avoir le maximum de données possible, pour voir s'il y a lieu de faire un lien entre le coronavirus et cette forme qui, jusqu'ici n'avait pas été observée nulle part ". Ces symptômes seraient liés au Covid-19, bien que tous les enfants n'aient pas été testés positifs. "Probablement aussi des cas en Belgique dont je suis au courant", explique-t-il dans un premier temps avant de reconfirmer quelques secondes plus tard lorsque Fabrice Grosfilley lui redemande s'il y a " au moins un cas en Belgique ".

Dernières nouvelles