Mise en garde contre une maladie infantile liée au coronavirus — Royaume-Uni

Selon le quotidien régional La Dépêche du Midi, une vingtaine de cas similaires ont été recensés en région parisienne.

Les autorités sanitaires britanniques tirent la sonnette d'alarme quant à la pandémie de coronavirus (Covid-19) qui serait liée à une maladie grave touchant depuis peu, un nombre d'enfants au Royaume-Uni. "Apparue récemment, elle ressemble à la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée", a indiqué ce mardi le ministre de la Santé Matt Hancock à la radio LBC. "Il s'agit d'une maladie très rare, mais je pense qu'il est tout à fait plausible que cela soit dû au coronavirus, du moins dans certains cas", a indiqué Chris Whitty, directeur de la santé britannique.

"Nous ne sommes pas sûrs à 100% parce que certaines des personnes qui l'ont contractée n'avaient pas été diagnostiquées (comme contaminées par le SARS-CoV-2-NDLR). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherches, mais c'est quelque chose qui nous inquiète", a-t-il poursuivi.

Plusieurs enfants qui présentent des symptômes inflammatoires nécessitant des soins intensifs ont été hospitalisés au cours de trois dernières semaines à Londres et dans d'autres régions du Royaume-Uni, indique le National Health Service (NHS) qui parle d'une "hausse marquée" du nombre de cas.

Certains enfants souffraient également de maux gastrointestinaux (vomissement, douleur abdominale, diarrhée), d'une inflammation des muscles cardiaques et d'une numération sanguine inhabituelle.

Les enfants qui ont présenté les symptômes de maladie de Kawasaki ces dernières semaines avaient également d'autres troubles (abdominaux, cardiaques, intestinaux), ce qui complique le diagnostic.

Le professeur Russell Viner, président du Royal College of Paediatrics and Child Health (RCPCH), a rappelé qu'il y avait une faible probabilité pour que des enfants atteints du coronavirus deviennent gravement malades. "Nous savons qu'un très petit nombre d'enfants peut devenir gravement malade du Covid-19, mais c'est très rare", a-t-il déclaré dans un communiqué, soulignant que "les enfants semblent faire partie de la population la moins touchée par cette infection".

Que ce soit dans le nord de l'Italie, un des pays européens les plus touchés par le Covid-19, ou au Royaume-Uni, de nombreux médecins ont signalé des cas de nourrissons et enfants de moins de 9 ans présentant des cas sévères de fièvre assortie d'une dilatation anormale des artères, typique de la rare maladie de Kawasaki. "Rien ne permet d'établir aujourd'hui un lien entre la maladie de Kawasaki et le Covid-19 mais nous constatons que des enfants testés positifs au Covid-19 développent des symptômes qui correspondent à ceux de la maladie de Kawasaki comme une tension instable et une myocardite pour les formes graves", ajoute Alexandre Belot, par ailleurs chercheur à l'Inserm.

Dernières nouvelles