Coronavirus / Kawasaki : une vingtaine d'enfants hospitalisés à l'hôpital Necker

Lui évoque 15 enfants en France qui "présentent une maladie qui ressemble à ce que l'on appelle la maladie de Kawasaki". Pour le moment, on suspecte une possible relation avec le Covid-19, mais il est encore trop tôt pour le dire.

Cette maladie ressemble à la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants. Les symptômes sont: fièvre, éruption cutanée, des rougeurs au niveau de la bouche, des gonflements des ganglions, des mains ou des pieds et les yeux rouges. Il s'agit d'une inflammation des parois des vaisseaux sanguins, qui peut avoir des conséquences graves si le patient n'est pas pris en charge à temps.

Selon l'organisation de santé britannique, "les cas ont en commun des caractéristiques de choc toxique et de la maladie de Kawasaki, qui attaque le cœur et le sang". "La pratique du scanner thoracique, beaucoup plus sensible pour la détection des infections par le Covid-19, est recommandée en cas de doute".

" On ne sait pas encore, on va l'étudier, note le DElie Haddad". Elles concernent le nombre réel de cas (afin de confirmer l'existence ou non d'une augmentation), le profil des enfants concernés (âge, comorbidités éventuelles) et bien sûr le rôle de SARS-CoV-2, tandis que la progression des formes sévères de Kawasaki pourrait être une conséquence des retards de consultation liés au confinement et à la peur de l'épidémie.

Le chef du service d'immunologie et de rhumatologie pédiatrique à l'Hôpital Sainte-Justine et clinicien chercheur en immunologie pédiatrique insiste qu'il n'est pas rare de voir des symptômes atypiques dans la maladie de Kawasaki, même hors pandémie.

En France, les médecins s'inquiètent déjà des graves répercussions que cela pourrait avoir. Le ministre a ajouté que certains de ces enfants "en France comme en Angleterre, mais pas tous, se sont révélés porteurs du coronavirus". "Mais on en apprend tous les jours", nuance-t-il. "Toutes nos données montrent qu'il y a vraiment très peu de cas graves du Covid chez les enfants ". De fait, le NHS britannique aurait également observé un phénomène similaire et alerté à ce propos ces dernières semaines. Parmi les symptômes figurent des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque.

Certains pédiatres parlent d'une maladie de Kawasaki "light". Elle précise bien qu'il n'y a pas de corrélation confirmée entre la COVID-19 et le syndrome.

" On ne connaît pas encore la cause de la maladie [de Kawasaki], mais nous pensons que c'est dû à une réaction immunologique anormale à une infection chez un enfant génétiquement prédisposé, explique-t-elle".

Cette maladie très rare évolue dans la très grande majorité des cas favorablement quand elle est identifiée rapidement (mortalité entre 0,5 % et 2,8 %), mais elle peut laisser des séquelles, notamment cardiaques, importantes. Il suit les nouvelles de ses confrères européens avec intérêt.

Le Royal College of Paediatrics and Child Health (RCPCH) a déclaré que les parents devraient être rassurés par cette situation, mais que s'ils sont préoccupés par la santé de leurs enfants pour quelque raison que ce soit, ils devraient demander l'aide d'un professionnel de la santé.

S'il s'agit de signes d'un Covid-19, comment comprendre, aussi, qu'ils apparaissent alors que partout l'épidémie recule?

Les médecins se veulent toutefois rassurants.

Ce sont des médecins de l'hôpital Necker, à Paris, qui ont lancé une alerte générale.

La seule certitude des scientifiques pour l'instant est le besoin de recherches. Aucun des enfants qui ont contracté cette forme n'avait d'antécédents médicaux ou de maladie chronique.

Dernières nouvelles