Calendrier du déconfinement : voici ce qu'a précisé Edouard Philippe

France  Covid-19 le Sénat rejette le plan gouvernemental de déconfinement

Coronavirus France Covid-19 le Sénat rejette le plan gouvernemental de déconfinement

Le fonds de solidarité est prolongé "jusqu'à la fin du mois de mai" et "sera même renforcé pour les TPE qui ont fait l'objet de mesures de fermeture administrative", a ajouté Edouard Philippe, reprenant des annonces de Bercy faites dans la matinée. "Nous fournirons des masques au personnel de l'Education nationale et aux collégiens". Édouard Philippe a qualifié la fermeture des écoles de " catastrophe pour les plus vulnérables des enfants et des adolescent s", le décrochage scolaire étant, selon lui, " probablement une bombe à retardement ", alors que certains élus locaux contestent la réouverture des écoles le 11 mai.

Ce lundi 4 mai, Edouard Philippe présentait son plan de déconfinement devant le Sénat.

Si les grandes lignes annoncées la semaine dernière n'ont pas évolué, Edouard Philippe a apporté des informations supplémentaires. "Ne disons pas d'emblée que, parce que cela ne pourrait pas être possible partout, cela ne devrait avoir lieu nulle part", précise le Premier ministre.

" La vie économique doit reprendre impérativement et rapidement, avec des aménagements, avec de la bonne volonté", a affirmé Édouard Philippe.

Le dispositif d'activité partielle pour les entreprises " restera en vigueur jusqu'au 1er juin ", puis sera adapté " progressivement ". Il a rappelé que 30 000 communes ont élu leur conseil municipal dès le premier tour même si le maire reste à élire concrètement.

Quant au 2e tour, il convient d'attendre indique le Premier ministre, le 23 mai, date attendue de la décision du conseil scientifique sur le sujet.

S'il a invoqué un impératif sanitaire pour reporter d'emblée le déconfinement dans l'archipel de l'océan Indien, Édouard Philippe a précisé qu'un "point" serait fait le 14 mai "pour envisager l'assouplissement du confinement et en particulier le retour à l'école primaire le 18 mai". "Le plan de déconfinement ne peut pas être un pari à quitte ou double ", a estimé le sénateur LR (droite) Bruno Retailleau, tandis que le socialiste Patrick Kanner mettait en garde contre la tentation de faire de la date du 11 mai un "totem ". "Beaucoup de cultes ont fait des propositions, pour concilier le déroulement de leurs réunions avec les exigences de distanciation physique ", a-t-il rapporté. Disponibilité des tests, réouverture des écoles, création d'un fichier de données médicales, reprise des transports: alors que le déconfinement vire au gigantesque sac de nœuds pour le gouvernement, parfois empêtré dans des injonctions contradictoires, le Premier ministre s'est efforcé, lundi au Sénat, de répondre aux mises en cause. "La prolongation du confinement est l'unique manière d'éviter la saturation d'un système hospitalier déjà très sollicité par l'épidémie de dengue, elle aussi mortelle pour les Mahorais", a expliqué le Premier ministre. Mayotte qui "vient de passer en phase 3", comptabilise lundi 686 cas, dont 6 personnes en réanimation, et six décès.

L'interdiction de se rendre dans les territoires d'Outre-mer est maintenue "au-delà du 11 mai", sauf pour des raisons familiales et professionnelles "impérieuses" ou une obligation de santé, qui "demeureront soumises à l'obligation de quatorzaine".

Dernières nouvelles