Consommation: 10 millions de litres de bière détruits à cause du confinement

Gerrie van der Walt  Unsplash

Gerrie van der Walt Unsplash

C'est une nouvelle conséquence du coronavirus: 10 millions de litres de bières vont être détruits en France, parce qu'ils n'ont pas pu être consommés à temps, en raison du confinement. Selon les explications du syndicat professionnel, "la fermeture brutale des cafés, restaurants, l'arrêt des activités touristiques et l'annulation de tous les festivals et salons a laissé plus de dix millions de litres de bière, majoritairement en fûts, en souffrance".

Ces millions de litres de bière représentent plusieurs millions d'euros de perte pour les des brasseurs qui sont plutôt fragiles financièrement.

Le syndicat fait appel aux pouvoirs publics pour aider à financer la destruction de ces bières, qui représentent plusieurs millions d'euros de pertes. Outre l'exonération des charges sociales, les Brasseurs se tournent vers Bruxelles pour obtenir une aide à "la destruction des stocks de bière " comme ce qui a déjà été demandé par la filière du vin. "On est un secteur très endetté, puisqu'on a investi 241 millions d'euros dans le développement en 2019, un chiffre important pour un chiffre d'affaires d'un peu plus de 4 milliards d'euros ", a déclaré à l'AFP Maxime Costilhes, délégué général de Brasseurs de France.

La raison? Contrairement aux bières blondes classiques, les bières destinées à la poubelle sont des bières non pasteurisées.

Les brasseurs français vont devoir jeter au moins 10 millions de litres de bière, rapportait France info mardi 5 mai. Et en parallèle, " 70 % des brasseries déclarent une perte de 50 % du chiffre d'affaires ou plus depuis le 15 mars", rapporte Le Figaro.

Dernières nouvelles