New York inquiète après que 15 enfants développent des symptômes inflammatoires

Quatre des quinze enfants suspectés d'être atteints par cette maladie de Kawasaki ont également été testés positifs au coronavirus

Coronavirus - Une quinzaine d'enfants touchés par le syndrome inflammatoire à New York

"Tous les patients avaient une fièvre subjective ou mesurée et plus de la moitié ont signalé des éruptions cutanées, des douleurs abdominales, des vomissements ou de la diarrhée", ajoute le rapport. Aucun décès n'est à déplorer.

La maladie de Kawasaki est une maladie infantile rare qui provoque une inflammation des parois des vaisseaux sanguins du corps. Chaque année, environ 3 000 enfants reçoivent un diagnostic de la maladie. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus à risque. Son origine n'est pas connue avec précision et pourrait mêler facteurs infectieux, génétiques et immunitaires. Il a été diagnostiqué pour la première fois chez des enfants japonais dans les années 1960 et ne semble ni contagieux ni héréditaire, selon l'American Heart Association.

Le service de santé de la ville de New York a déclaré que les enfants âgés de 2 à 15 ans avaient été hospitalisés du 17 avril au 1er mai pour une maladie de Kawasaki ou des caractéristiques de choc toxique.

"Si le syndrome inflammatoire est suspecté, les pédiatres doivent immédiatement référer les patients à un spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques, de la rhumatologie et / ou des soins intensifs, comme indiqué", a déclaré le Dr Demetre Daskalakis, commissaire adjoint de la santé de la ville.

Actuellement, entre 15 et 20 cas d'enfants font l'objet d'une enquête dans la métropole.

Avant l'apparition de ces cas, la maladie COVID-19 était réputée ne se développer sous des formes graves chez les enfants que de façon exceptionnelle.

Cependant, depuis la pandémie, les médecins ont noté des patients atteints de la maladie de Kawasaki qui ont également Covid-19. Le rapport de cas a été examiné par des pairs et devrait être publié dans la revue Hospital Pediatrics.

Dernières nouvelles