Johnny Depp trouve à nouveau Vanessa pour le défendre

Vanessa Paradis et Johnny Depp à Cannes le 18 mai 2010

Vanessa Paradis et Johnny Depp à Cannes le 18 mai

"L'actrice de 34 ans avait alors évoqué " des années " de violences " physiques et psychologiques ", ce que Johnny Depp dément.

Le couple a réglé son divorce à l'amiable en 2017, Heard a fait don de son règlement de 7 millions de dollars (5,5 millions de livres sterling) à une œuvre de bienfaisance.

Les faits remonteraient à plus de dix ans, mais Johnny Depp compte bien régler ses comptes. "Nous avons été ensemble pendant 14 ans et nous avons élevé nos deux enfants ensemble", a rappelé l'actrice et chanteuse française, qui s'est séparée de l'acteur en 2012, dans un témoignage écrit apporté à la procédure. Pendant toutes ces années, je n'ai connu qu'un Johnny doux, attentionné, généreux et non-violent à la fois en tant qu'individu et en tant que parent (...). Elle a indiqué qu'elle ne comprenait pas les accusations portées par Amber Heard et qu'il n'avait jamais été violent avec elle.

Les avocats du comédien ont demandé à Vanessa Paradis de témoigner au cours de ce procès, qui devait avoir lieu mi-mars à la Haute Cour de Londres, mais qui a été repoussé à juillet en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus. Johnny Depp aurait en effet entamé sa relation avec Amber Heard quelques mois seulement après sa rupture avec Vanessa Paradis et aurait été violent dès le début selon les dires de l'actrice.

Aux États-Unis, Depp a intenté une procédure de diffamation distincte contre Heard, que le tribunal a précédemment entendue "en cours".

Dans sa plainte, Johnny Depp accuse le groupe de "multiples violations " de sa vie privée et d'utilisation abusive d'informations personnelles, y compris des messages vocaux. Il s'agit de l'actrice française Vanessa Paradis. Le tabloïd aurait en outre révélé les problèmes de santé de sa fille en 2007 en révélant la nature de sa maladie ainsi que le nom de l'hôpital. L'acteur de 56 ans explique vouloir engager des poursuites judiciaires, non par motivation financière, mais par "principe ": il souhaite "protéger sa famille, faire appel à la justice pour réparer un tort totalement injustifiable qui n'a pas été pleinement reconnu [par la société, NDLR], et découvrir la vérité sur ce qu'il s'est passé ".

Dernières nouvelles