New York s'inquiète d'une inflammation pédiatrique

Il y aurait une corrélation possible entre la maladie de Kawasaki et la COVID-19

Il y aurait une corrélation possible entre la maladie de Kawasaki et la COVID-19

Trois enfants sont maintenant morts dans l'État de New York d'une éventuelle complication du coronavirus impliquant des vaisseaux sanguins enflés et des problèmes cardiaques, a déclaré samedi le gouverneur de New York, Andrew Cuomo. Une des victimes avait 5 ans, écrivent nos confrères de la VDN. La plupart d'entre eux sont des tout-petits et des enfants d'âge élémentaire. Les symptômes du syndrome comprennent une fièvre persistante, une éruption cutanée, des douleurs abdominales et des vomissements.

La société a dit récemment qu'elle prévoyait de publier une directive à destination des pédiatres, possiblement au début de la semaine prochaine, à propos des symptômes qui s'apparentent à ceux du syndrome de Kawasaki, même si aucun lien avec la COVID-19 n'a été établi jusqu'ici. Ce que cela fait, en résumé, c'est que cela va provoquer une réponse très intense et presque insurmontable du système immunitaire de l'enfant.

Le Gouverneur Cuomo a déclaré que beaucoup de ces enfants ne présentaient pas de symptômes respiratoires couramment associés au coronavirus lorsqu'ils ont été amenés dans les hôpitaux de la région, mais tous ont été testés positifs pour Covid-19.

Un adolescent de 14 ans sans pathologie sous-jacente est mort au Royaume-Uni d'une maladie inflammatoire aux symptômes proches de la maladie de Kawasaki, probablement liée au nouveau coronavirus, selon son équipe médicale, citée notamment par la revue The Lancet. "Et cela cause en fait des dommages au corps", a déclaré M.de Blasio.

Avant l'apparition de ces cas, la maladie Covid-19 était réputée ne se développer sous des formes graves chez les enfants que de façon exceptionnelle.

New York et New Jersey sont à l'épicentre de la pandémie aux États-Unis, représentant près de la moitié des 77737 décès américains dus à la COVID-19, selon un décompte de Reuters, et les deux États ont parmi les règles de confinement les plus strictes encore en place.

Dernières nouvelles