Ubisoft poursuit Google et Apple sur Rainbow Six Siege Clone

Rainbow Six Siege Ubisoft

Ubisoft attaque Apple et Google à cause d'une copie de jeu

L'éditeur a entamé cette action juridique car ils distribuent sur leurs boutiques respectives, l'App Store et le Google Store, Area F2, un FPS qui est étonnamment semblable à Rainbow Six Siege.

Area F2 est un jeu de tir à la première personne, comme Rainbow Six Siege, développé par Ejoy, une filiale d'Alibaba.

Apple et Google sont dans la ligne de mire d'Ubisoft. Rappelons que le jeu Rainbow Six Siege, qui a été lancé en 2015, compte plus de 60 millions de joueurs enregistrés, dont 3 millions de joueurs quotidiens.

"Dans une plainte déposée devant un tribunal fédéral de Los Angeles, Ubisoft a appelé Zone F2 une " copie presque conforme " de son titre à succès et a déclaré que telles sont les similitudes que sa revendication ne peut " sérieusement être contestée ". Le titre est également joué dans des compétitions eSports, avec des équipes professionnelles en compétition dans des tournois pour des prix s'élevant à des millions de dollars. Pour l'heure, ni Google ou Apple n'ont fait de commentaire.

Ubisoft explique dans sa plainte que Siège R6 est l'une de leurs "propriétés intellectuelles les plus précieuses" et ils croient Zone F2 est construit pour " ferroutage " sur leur jeu populaire.

Ubisoft attaque Apple et Google à cause d'une copie de jeu
Ubisoft attaque Apple et Google en justice, accusés de vendre un plagiat de Rainbow Six Siege sur mobiles

Le studio français souhaite évidemment voir le jeu de tir mobile disparaître des deux boutiques numériques, via lesquelles il est disponible gratuitement.

Ejoy cherche à tirer profit de la popularité de Rainbow Six Siege et à "capturer l'attention et l'argent de (ses) joueurs", continue Ubisoft. Le jeu Area F2 est offert en téléchargement sur les téléphones et tablettes depuis le mois dernier, est-il mentionné dans la poursuite.

Alibaba a acquis Ejoy en 2017 afin d'augmenter sa présence en ligne ainsi que dans le domaine des jeux mobiles.

Ubisoft avait déjà averti les entreprises qu'elles étaient en train de violer ses droits d'auteur, mais celles-ci auraient refusé de retirer le jeu de l'App Store et du Play Store.

Dernières nouvelles