Un bébé est né contaminé par le Covid-19 en Russie

De grandes précautions sont prises quand une mère est porteuse du nouveau coronavirus comme ici aux États-Unis

En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus

"Une femme enceinte a été contaminée par le coronavirus, son bébé est né infecté", a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé régional à l'agence de presse officielle russe TASS. "Ils sont actuellement chez eux, leur état est satisfaisant", a-t-il dit.

Comme le rapportent nos confrères du Midi Libre, les autorités sanitaires russes ont annoncé hier qu'un bébé était né contaminé par le coronavirus dans un hôpital de la ville de Beslan.

Ce n'est pas la première fois que ce cas de figure se produit, en avril, au Pérou, un nouveau-né était déjà venu au monde infecté du coronavirus.

En Ossétie du Nord, le bébé pollué est né dans un hôpital central de Beslan, où 17 des 35 femmes enceintes hospitalisées en attendant l'accouchement sont infectées par Covid-19, selon le responsable de la maternité de l'entreprise, Hassan Tagaïev, cité par une télévision locale -canal. Ils ont retenu pendant trois jours plus de 1 100 personnes dans le bâtiment piégé d'explosifs.

La Russie se situe au deuxième rang mondial, après les États-Unis, pour les contaminations par le coronavirus, avec au total 281 752 cas recensés et 2 631 décès. Ce nombre important de cas de contamination peut s'expliquer par la politique de dépistage massive mise en place par les autorités qui se vantaient samedi 16 mai d'avoir réalisé 6,6 millions de tests depuis le début de l'épidémie.

Dernières nouvelles