Plus de 1 000 morts en 24h au Brésil — Coronavirus

Au Brésil plus de 16 000 décès sont à dénombrer

Coronavirus: le Brésil devient le troisième pays le plus touch

L'épidémie de Covid-19 progresse pourtant à une vitesse inquiétante au Brésil, avec plus de 250 000 cas détectés, d'après un décompte de l'université Johns-Hopkins (Etats-Unis) datant du 19 mai.

Le ministère de la Santé a aussi indiqué avoir comptabilisé 17.408 nouveaux cas de contamination, pour un total de 271.628 cas positifs - soit le plus grand nombre de cas au monde après les Etats-Unis et la Russie.

Si la tendance se confirmait au cours des prochains jours, le Brésil connaîtrait une phase d'accélération de la pandémie, dont le pic n'est prévu par les experts qu'au début juin. Des scientifiques estiment cependant que, faute de tests, les chiffres réels pourraient être jusqu'à 15 fois supérieurs. Et les unités de soins intensifs d'hôpitaux des Etats de Sao Paulo, Rio de Janeiro (dans le sud-est du pays), du Ceara, d'Amazonas ou du Pernambouc (dans le nord), sont très proches de la saturation.

Celui de Sao Paulo, capitale économique du Brésil avec 46 millions d'habitants, a recensé à lui seul 5 147 décès, soit près d'un tiers des morts de tout le pays, pour près de 66 000 cas.

Sur de nombreuses banderoles figurait également le nom du président brésilien, lui-même opposé à toute mesure de confinement.

Le Brésil est passé au troisième rang des pays comptant le plus de cas de contaminations au Covid-19. Il s'agit d'un nombre en hausse de plus de 14.000 par rapport à la veille, ce qui ne signifie toutefois pas que ces milliers de nouveaux cas sont apparus au cours des dernières vingt-quatre heures. "Nous sommes dans un moment très complexe, très difficile", a déclaré le ministre de la Santé Jaime Mañalich. L'armée s'est déployée dans des quartiers pauvres de Santiago, où la population s'est affrontée avec la police pour réclamer des aides contre la faim.

En Colombie, le confinement général imposé depuis deux mois est prolongé jusqu'au 31 mai et l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 août.

En Espagne, Barcelone doit rouvrir mercredi les parcs et les plages aux promeneurs - mais pas aux baigneurs.

L'Europe compte au total plus de 168 000 morts, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 19 h GMT.

Dernières nouvelles