Coronavirus au Brésil: le ministre de la santé jette l’éponge

Le Brésil franchit le seuil des 15.000 morts

Jair Bolsonaro AFP

Alors que le président Jair Bolsonaro critique quotidiennement les mesures de confinement, le Brésil, qui compte au moins 233 142 cas détectés, soit le quatrième pays au monde le plus touché en terme de contaminations par le Covid-19, a franchi samedi le seuil des 15 000 morts. Des scientifiques estiment cependant que, faute de tests, les chiffres réels pourraient être jusqu'à 15 fois supérieurs.

Le Brésil est devenu l'épicentre de l'épidémie, dépassant l'Espagne et l'Italie en nombre de cas de coronavirus ce week-end. Les États-Unis (environ 1,5 million) et la Russie (290 678) occupent les deux premières places.

Cette semaine, le président brésilien a publié une résolution étendant les activités essentielles dans le pays, dont les instituts de beauté, les salons de coiffure et les salles de sport, sans avoir consulté, selon des médias, son ministre de la Santé. Ce dernier prône les traitements à la chloroquine, alors que leur efficacité n'a pas été prouvée scientifiquement. "L'objectif est de commencer le traitement avant que la maladie ne s'aggrave et qu'il soit nécessaire de recourir à une unité de soins intensifs", affirme le communiqué, sans préciser le type de traitement. Comme son prédécesseur, il n'est pas d'accord avec le chef de l'Etat sur le meilleur moyen de combattre le nouveau coronavirus dans le pays.

Dernières nouvelles