Donald Trump dénonce le traité "Ciel ouvert", accusant Moscou de le violer

Ciel Ouvert Les Etats Unis sortent du traité dénonçant l’attitude de la Russie

Donald Trump dénonce le traité "Ciel ouvert", accusant Moscou de le violer

Donald Trump a annoncé jeudi le retrait américain du traité "Ciel ouvert" qui permet de vérifier les mouvements militaires et les mesures de limitation des armements des pays signataires, tout en laissant la porte ouverte à une renégociation de l'accord. En conférence de presse ce jeudi, le locataire de la Maison Blanche a annoncé l'intention son intention de retirer les Etats-Unis du traité " Ciel ouvert " qui autorise une surveillance aérienne pacifique des territoires des pays participants. "Avant cela, des obstacles insurmontables ont été posés à la ratification de l'accord d'adaptation du Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe, une série de mesures destructrices ont été prises dans le domaine de la stabilité stratégique et de la sécurité, et, apparemment, ils sont en train de saper un autre accord fondamental qui a considérablement renforcé la confiance et la sécurité sur le continent", a-t-il dit.

"La Russie n'a pas respecté le traité", a déclaré le président américain à la presse dans les jardins de la Maison Blanche avant son départ pour le Michigan où il doit visiter une usine pour montrer que l'économie américaine repart après la pause imposée par le coronavirus et le confinement. "Nous avons eu de très bonnes relations récemment avec la Russie", a poursuivi Donald Trump. Les Etats-Unis avaient accusé la Russie, à plusieurs reprises de de violer le traité INF sur les missiles terrestres de moyenne portée avant de le dénoncer en 2019.

"Ce traité, tel qu'il est, m'inquiète beaucoup", avait-il ajouté, soulignant que le budget 2021 du Pentagone ne prévoit pas de fonds pour moderniser l'appareil américain spécifiquement certifié pour ce traité, un Boeing OC-135B Open Skies.

Selon un porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman, la Russie "viole continuellement et de façon flagrante ses obligations selon le traité Open Skies et l'applique d'une façon qui menace les Etats-Unis, ainsi que nos alliés et partenaires".

Mais selon les sources citées par le journal, le président américain s'était vivement irrité lorsqu'en 2017, un appareil russe avait survolé son terrain de golf de Bedminster, dans le New Jersey.

Dans un communiqué, le chef de la diplomatie Mike Pompeo a précisé que Washington informerait officiellement les signataires du Traité de leur décision vendredi, ce qui ouvrira une période de six mois avant le retrait définitif des Etats-Unis de cet accord.

Il a cité les deux traités dont les Etats-Unis se sont retirés récemment.

"Nous sommes prêts à négocier avec la Russie et la Chine sur un nouveau cadre de contrôle des armements qui aille au-delà des structures du passé datant de la Guerre Froide et qui permette de garantir la sûreté du monde", a-t-il conclu.

L'opposition démocrate a dénoncé "une gifle pour nos alliés en Europe". L'annonce de ce retrait par Donald Trump n'est donc pas une surprise pour les initiés.

Dernières nouvelles